Comment écrire une série télé ?

Iris Ducorps, scénariste de séries, anime pour Aleph-Écriture l’atelier Approche de l’écriture de séries télé du 15 au 19 mai. L’Inventoire est allé la rencontrer pour en savoir plus sur le métier de scénariste de séries mais également sur les liens entre l’écriture de séries et l’écriture littéraire. L’Inventoire : Quel est votre parcours professionnel ? Comment êtes-vous devenue scénariste ?  Iris Ducorps : J’écris depuis toute petite, j’ai toujours adoré raconter des histoires et qu’on m’en raconte. J’ai des souvenirs de téléphile, très jeune et me suis également prise de passion pour le cinéma très tôt. Et puis un jour, les deux ont concordé : je me suis dit, je vais écrire des histoires pour faire des images. Après avoir acquis une bonne culture générale en Lettres modernes et arts du spectacle, option cinéma à l’université, j’ai fait le Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle (CEEA) à Paris. Ensuite, j’ai eu l’occasion de travailler sur la série Plus belle la vie qui avait juste un an. Mais c’est au Gabon que j’ai eu ma première grosse expérience professionnelle. J’ai travaillé pendant 9 mois à la co-élaboration … Lire la suite

« Le Dimanche des mères », un roman de Graham Swift

Par Juliette Rigondet Une jeune femme sans racine – et donc, peut-être, plus libre –, soubrette dans le Berkshire entre-deux-guerres. Un amour caché, parmi d’autres secrets. L’incongruité du drame sous un ciel splendide. Elle s’appelle Jane. C’est une jeune bonne employée par un couple d’aristocrates, les Niven, dans le Berkshire. Jane est orpheline et ses employeurs, eux, ont perdu leurs deux fils à la guerre – nous sommes dans les années 1920. C’est le « dimanche des mères », ce jour où les employés, exceptionnellement, et depuis peu de temps (parce que « les temps changent », comme le déplore Mr Niven), ont une journée libre pour aller voir leur famille. Mais Jane n’a pas de famille. Peut-être va-t-elle lire au soleil dans le jardin ? Car Jane sait, et aime lire, on le lui a appris à l’orphelinat, et Mr Niven, surpris par sa curiosité livresque (et touché par cette jeune fille sans parents qui pourrait être la sienne), lui prête quand elle le souhaite un volume de sa bibliothèque – de ces romans d’aventure que ses fils ouvraient et lisaient quand ils étaient … Lire la suite

Maison de la poésie: Masterclass Marie-Hélène Lafon le 4 mars 2017

Écrire, une affaire de style ? Aleph-Écriture, pionnier en France de la formation à l’écriture pour tous, organise le 4 mars 2017 une journée d’écriture et d’échanges sur le style avec Marie-Hélène Lafon, prix du Style en 2012, prix Goncourt 2016 de la Nouvelle. La rencontre s’organise en deux temps : atelier d’écriture en partenariat avec la librairie Le Rideau rouge (Paris 18ème), puis masterclass sur le style, à la Maison de la Poésie. Ouverte à tous, cette journée s’inscrit dans le mouvement, nouveau en France, de la reconnaissance de l’apprentissage de l’écriture par la pratique ! I – Les intervenants Marie-Hélène Lafon est l’auteur d’une dizaine de romans et nouvelles parus chez Buchet/Chastel, dont Sur la photo (2003), Les derniers Indiens (2008), L’Annonce (2009), Les Pays (2012, prix du Style 2012) et Joseph (2014). Sa dernière publication : Histoires (2015) lui valut le Prix Goncourt de la Nouvelle en 2016. Aleph-Écriture, créé en 1985, est reconnu comme le pionnier de la formation à l’écriture et le leader des ateliers d’écriture littéraire. Centre de formation professionnelle, il accompagne les apprentis-écrivains depuis … Lire la suite

Comment devenir écrivain ?

Épineuse question mais l’engouement actuel pour les ateliers d’écriture et les masters de création littéraire nous pousse à l’aborder!

Nous avons donc demandé au fondateur et directeur pédagogique d’Aleph-Écriture, Alain André, de nous donner son avis. Il nous a répondu sous la forme d’un texte en 13 étapes. Texte que le futur écrivain accrochera au-dessus de sa table de travail pour s’en nourrir aux différentes étapes de son manuscrit…

1 – Osez écrire.

Comme écrire procède du rêve et du fantasme, l’inhibition peut se trouver au rendez-vous. Allez au-delà, ayez le culot de vivre et d’écrire.

2 – Écrivez à partir de votre expérience.

Ne craignez pas l’impudeur. Prenez des risques. Chevauchez le dragon.

Lire la suite

Parution du livre d’Amanda Lindhout « Une maison dans le ciel », Editions Séramis

Sorti cette semaine en librairie, nous avions envie de vous faire découvrir le récit autobiographique d’Amanda Lindhout « Une maison dans le ciel », parce qu’il dépasse le seul témoignage de par la qualité de son écriture. La narratrice, aidée par Sara Corbett, y raconte comment son parcours l’a prédisposée à vivre aux frontières du danger et à vouloir découvrir le monde. De son enfance difficile près de Calgary au Canada, elle garde une envie farouche de voir le monde, dont elle a découvert les paysages magiques dans des exemplaires abandonnés du National Geographic. Ce monde, elle va le parcourir dès ses 19 ans, où entre deux contrats de serveuse, elle s’envole avec un ami puis une amie, plusieurs mois, en Amérique Latine puis en Asie. Alors qu’elle explore le Soudan, cette fois seule, elle décide de pousser en Afghanistan, et en Irak. De retour au Canada, galvanisée par ses nombreuses rencontres et ses réelles capacités à s’en sortir seule dans des pays musulmans, Amanda va alors décider d’aller enquêter en Somalie, comme journaliste, emmenant avec elle son nouveau compagnon, Nigel, photo-reporter. … Lire la suite

Tristesse de la terre de Éric Vuillard

L’ouvrage d’Éric Vuillard antérieur à son Quatorze juillet est intitulé Tristesse de la terre et sous-titré Une histoire de Buffalo Bill Cody (Actes-Sud, 2014, et « Babel »). Le lecteur découvre comment on a transformé en « show » le massacre délibéré des derniers malheureux Sioux Lakotas de « Sitting Bull », affamés, crevant de froid, hommes, femmes et enfants mêlés — soyons précis : quatre-vingt-quatre hommes, quarante-quatre femmes et dix-huit enfants —, à Wounded Knee à la fin du mois de décembre 1890. Il a fallu d’abord réécrire l’histoire : faire du massacre une glorieuse « bataille » gagnée par deux régiments de cavalerie dirigés par le général Miles. Il a fallu ensuite monter un spectacle — le « Wild West Show », une authentique « machine à cash », « merchandising » inclus, entièrement dédiée, jusqu’à sa fin, à la haine de l’autre. « C’est une version du massacre revue et corrigée par Buffalo Bill et John Burke, dans le plus pur esprit américain », nous précise Vuillard. « C’est une version pour nos livres de classe. Une version pour enfants. Dans ce petit bout de théâtre, il n’y a ni la longue marche épuisante des Sioux, fuyant … Lire la suite

Interview de J.M. Martinez, Editions Louise Bottu: « Le vrai sujet c’est la manière »

Interview de Jean-Michel Martinez, Editions Louise Bottu

Maison d’édition créée en 2013, Louise Bottu est située entre Dax et Orthez. Elle privilégie des textes courts, entre aphorisme, poésie et objet littéraire à contrainte. Sur son site on peut lire à la page des nouveautés : « La page des ‘nouveautés’ n’en compte aucune. Nos livres iront directement à la page ‘catalogue’ sans passer par la page ‘nouveautés' ». Une ligne éditoriale affirmée, qui se fonde sur la qualité stylistique avec une prédilection pour l’humour, voire, l’ironie. Maison inclassable, nous avons interrogé Jean-Michel Martinez, gérant des Editions Louise Bottu, pour en savoir plus avant la parution de Rhapsodie Curieuse, qui peut d’ores et déjà être commandée sur le site de l’éditeur et sera mise en place en librairie à partir du 15 janvier 2017. Lire la suite

Interview de Hélène Marchal, éditrice des Editions Seramis

À l’occasion du lancement en janvier de la maison d’éditions Seramis, dédiée aux récits de vie « non fiction », nous avons rencontré sa jeune éditrice, pour qu’elle nous parle de son travail. Inventoire : Hélène Marchal, vous voilà à la tête d’une toute jeune maison d‘édition, quelle a été la genèse de cette aventure ? Hélène Marchal: Les éditions Seramis sont en réalité la petite sœur des éditions Nimrod, qui sont pour leur part positionnées sur le domaine de la « non fiction » militaire, avec des récits biographiques tels quel American Sniper de Chris Kyle – adapté au cinéma par Clint Eastwood – ou Parcours Commando, de Marius, deux ouvrages qui ont dépassé les 40 000 exemplaires vendus. François de Saint-Exupéry, le fondateur de Nimrod, souhaitait ouvrir l’horizon sur des récits « non fiction » plus féminins, avec des récits de femmes dont la vie ou une partie de leur vie se révélerait étonnante, riche en anecdotes et en émotions. Il a songé qu’il était indispensable que ce soit une femme qui s’occupe de ce nouveau label… J’imagine que mon parcours professionnel assez diversifié, avec des expériences … Lire la suite

140 ² de Marc-Emile Thinez aux Éditions Louise Bottu

140 ² la révolution en 140 tweets ou les Lendemains qui gazouillent (roman paru aux Editions Louise Bottu, collection Contraintes, 2014) « On dit qu’il faut un début à tout. Entendre il faut un début à rien. Contre l’angoisse du rien : l’impérieuse nécessité : faire des histoires ». Marc-Emile Thinez Engagez-vous, rengagez vous qu’ils disaient, Marc-Emile Thinez est un Bardamu sans guerre, un Célinien sans transatlantique, un Godot sans Beckett, alors il fait sa révolution de mots pour aller voir là où il est. En 140 fois 140 caractères, il met en aphorismes le roman d’un monde dont on ne sait s’il faut courir pour le rattraper, ou le fuir pour retrouver l’énergie de sa propre course. Parodie de la modernité, éloge de la référence (Chamfort, Zatopek, René Girard), l’humour et la distance sont de mise pour ce passage à tabac en forme de contre-culture du tweet dont le gazouillis se perd dans l’algorithme du monde. Pour ce recueil de 140 messages écrits sous la contrainte, je n’en adopterai aucune pour citer trois passages arbitrairement choisis qui m’ont fait rire, du côté de … Lire la suite

Christophe Esnault: “Fuir est parfois la passion d’une vie” (Mythologie personnelle, Editions Tinbad)

Christophe Esnault: Mythologie personnelle (Editions Tinbad)   Mythologie Personnelle est un recueil de textes du poète Christophe Esnault, qui vient de paraître aux Editions Tinbad/Poésie. L’originalité de ce livre tient à son principe de création sous contrainte : « Choisir quatre des cinq questions posées à des écrivains par André Breton, dans une série d’enquêtes surréalistes publiées dans trois revues : Littérature (1919), La Révolution Surréaliste (1925) et Minotaure (1933). Répondre, en incluant quarante huit textes visuels ». Parmi ces quatre propositions, la question inaugurale « Pourquoi écrivez-vous », à laquelle Christophe Esnault, boulimique de l’écriture, répond avec l’ironie caustique qui est sa marque de fabrique : « À feu doux mijote la tambouille du devenir littéraire (atrabilaire). L’humanité n’est pas à une exaction stylistique de plus ou de moins. J’écris poursuivi par la horde. Fuir est parfois la passion d’une vie ». A la question « Quelle a été la rencontre capitale de votre vie ? » ; on comprend qu’il s’agit tout autant de Sarah Kane que de Sophie Calle, dans une esthétique du manque, comme moteur de la création jour après jour, obsessionnelle, nous livrant ainsi dans la fin de … Lire la suite