Inez Baranay: l’écriture sans frontières

Lors de la conférence internationale sur l’écriture créative qui s’est déroulée les 23 et 24 septembre à Turin, Inez Baranay a rejoint l’EACWP (Association Européenne des Programmes d’Écriture Créative). Voici, traduit en français par Louise Muller pour l’Inventoire, un parcours de vie et d’écriture hors norme. Inez Baranay Voici comment, quand on me le demande, je me présente : « Je suis une écrivaine de langue anglaise, de nationalité australienne, d’origine hongroise, issue d’une culture transnationale et possédant un tempérament cosmopolite. » À ceci, j’ajouterai ma résidence actuelle en Turquie, et la nationalité hongroise que j’ai fraîchement acquise. Je suis née à Naples en Italie de parents hongrois, et j’ai grandi principalement à Sydney. Comme de nombreux écrivains, j’étais une lectrice avide étant enfant, et j’ai su dès un âge précoce que je serai écrivain. Je suis donc tout d’abord auteur, écrivain de fiction principalement, de romans surtout. J’écrivais déjà depuis longtemps quand, à la fin des années 80, j’ai été engagée pour enseigner l’écriture créative dans une université de Sydney, où j’ai vécu la plupart des 40 premières années de ma vie … Lire la suite

Living Library : donner vie aux histoires particulières

Lors de la conférence internationale sur l’écriture créative qui a eu lieu en septembre à Turin, nous avons eu la chance de découvrir le projet de l’organisation Human Libraries. Il consiste à faire se rencontrer, en face à face, un auditeur (qui devient alors « lecteur de livres vivants ») et des personnes de tous âge, sexe, ou milieu social qui ont choisi de raconter une anecdote personnelle ou une histoire intime. Ce projet international est né au Danemark en 2000. À la suite d’un fait divers pour motif raciste, l’association Stop The Violence avait organisé une première rencontre de ce type. Le principe était clair : en entrant dans une relation proche avec une personne, en l’écoutant et en la regardant dans les yeux, les auditeurs pouvaient remettre en question leurs préjugés, et le fait qu’ils soient dénués de fondement. L’initiative a été reconnue dès 2003 comme « bonne pratique » par le Conseil de l’Europe, qui encourage dès lors sa diffusion et son exportation partout dans le monde. Nous avons pu interviewer Enrico Gentina, responsable du projet en Italie, qu’il porte par le biais … Lire la suite

ROC : l’écriture créative selon Pascal Biras

Pour apprendre des langues Pascal Biras a créé le ROC en 2012, lorsqu’il enseignait le français langue étrangère dans un lycée de Budapest en Hongrie, en proposant aux lycéens la création collaborative d’un roman pour les encourager à parler français pendant le cours. Par ce biais, 6 romans reposant sur l’oralité ont déjà été publiés en Hongrie. Lors de la conférence internationale sur l’écriture créative qui s’est déroulée à Turin les 23 et 24 septembre derniers, Pascal Biras a présenté son dispositif. Qu’est-ce que le dispositif ROC ? ROC signifie Roman Oral Collectif. Il s’agit d’utiliser l’écriture créative comme outil méthodologique dans une classe de langue. Le dispositif a pour but de transformer les apprenants en auteurs, de faire de la conversation une activité narrative et créative. Il donne aux lycéens quelque chose à dire, en langue étrangère, aussi bien à leur professeur qu’à leurs pairs. Le projet s’inspire des idées de la pédagogie orientée vers l’enfant (Célestin Freinet) tout comme de la méthode communautaire (Charles Curran) dans l’apprentissage des langues. Le ROC repose essentiellement sur de l’écriture créative, de l’écriture … Lire la suite

Turin cinéma

Ou comment, à l’occasion du stage « Écrire à Turin », le cinéma s’est invité dans les propositions d’écriture, apportant son art de la narration, de la mise en scène et de la présence. Par Estelle Lépine J’ai animé cet été un stage d’écriture de quatre jours à Turin. J’ai accepté le remplacement qu’on me proposait, séduite par l’idée d’accompagner l’écriture de textes nés d’une immersion dans un environnement non familier. Tout de suite, j’ai eu envie d’emmener les participants vers la fiction, qu’ils utilisent comme matière la ville et ce qu’elle offre d’images et d’imaginaire. Qu’elle devienne le décor de la traversée d’un personnage que chaque participant choisirait, et dont il s’agirait d’écrire les déplacements physiques comme intérieurs. Peut-être finirait-elle, cette ville, par devenir elle-même un personnage, un de ceux dont la rencontre révèle, affecte ou redessine une trajectoire. Des livres pouvant accompagner les propositions de ce stage, j’en avais en tête, beaucoup. Du surgissement des personnages à l’écriture des lieux en passant par le récit de voyage, Sylvie Germain, Georges Perec, Michel Butor, Claudie Gallay, Hélène Frappat, Cesare Pavese, … Lire la suite

Ecrire à L’Escola d’Escriptura de l’Ateneu Barcelonès

À la rencontre des écoles d’écriture dans le monde Découvrir comment l’écriture est enseignée en Europe et ailleurs, mais par le lieu, l’implantation géographique, l’environnement… Nous poursuivons notre tour d’horizon des établissements qui proposent des programmes d’écriture créative partout dans le monde. Aujourd’hui, carnet de voyage de Danièle Pétrès, qui a rencontré Jordi Muñoz, Directeur de L’Escola d’Escriptura à Barcelone, membre de l’EACWP. Ilôt de verdure et de calme au cœur de Barcelone (le quartier du Pau et des Rambla), l’Escola d’Escriptura, se cache derrière un grand porche, dans un immeuble du 18ème siècle. Lorsqu’on ouvre la porte de l’école sur le bureau des inscriptions, des visages souriants vous accueillent. Derrière eux, une centaine de couvertures de livres ornent le mur, comportant les titres qu’ont publié tous les élèves de l’école dans l’année : poésie, roman, nouvelle, essai, tous les genres sont représentés. Membre de l’EACWP (European Association of Writing Programmes) tout comme Aleph-Écriture, j’ai eu, grâce à cela, le privilège de découvrir cet endroit secret de Barcelone, guidée par Jordi Muñoz, le Directeur de l’école et Paco, professeur et responsable … Lire la suite

5 jours de quotidien pas ordinaire à Prague

Durant l’été, Laurence Faure a conduit pour Aleph-Écriture un stage dédié aux « Géographies intérieures » dans les locaux du journal littéraire et académie d’écriture Literárny Noviny, membre de l’EACWP. L’animatrice nous raconte ce que le déplacement géographique suscite dans l’écriture. Par Laurence Faure Du 26 au 30 juillet, j’ai animé un stage d’écriture pour 11 participants. Ils venaient de France, de Suisse et avaient choisi ce stage à Prague : Géographies Intérieures… Titre troublant, métaphorique pour un parcours qui invite les participants à écrire au fil des propositions des textes autobiographiques, documentaires, poétiques, des fictions… Les premiers jets ainsi produits, qui peuvent être retravaillés et qui témoignent de sensibilités singulières, répondent aussi à des questions qui peuvent être universelles : –       Qu’en est-il pour moi du voyage ? –       À quels indices je perçois le monde ? –       Rencontrer l’Autre ? Comment ? –       Voyager, être sédentaire ? Comment cela se manifeste ? Par quels tours de mots ? De souvenirs en rêveries fugaces, d’expériences, d’observations attentives en replis intérieurs, de compte rendus d’échanges en rencontres, chacun a pu vivre le voyage et l’écriture du voyage par ce stage. A Prague, où résonnent … Lire la suite

Writing Schools around the World

À la rencontre des écoles d’écriture dans le monde Découvrir comment l’écriture est enseignée en Europe et ailleurs, mais par le lieu, l’implantation géographique, l’environnement… C’est ce que nous vous proposons par une série d’interviews avec des responsables de programmes d’écriture créative partout dans le monde. Aujourd’hui, Petr Bilek, responsable de l’académie de « Literární noviny » à Prague, vous raconte son école. Propos recueillis par Louise Muller. Quand est née l’école ? Qu’est-ce qu’on y propose ? L’Académie de Literární noviny a été fondée l’année dernière. Elle s’est formée autour de la rédaction de journal Literární noviny et on y propose plusieurs sortes de formations, entre autres, des cours sur la littérature tchèque contemporaine ou sur la littérature jeunesse. Nous proposons depuis peu des cours d’écriture créative. Il s’agit vraiment du commencement, alors on n’a pas beaucoup d’expérience. Quelle est l’idée de l’écriture créative que l’on se fait ici ? Les professeurs devraient être des écrivains eux-mêmes publiés. L’écriture est un espace de la liberté où l’on aide les apprenants à trouver leur propre voix. En respectant des contraintes, on détruit les règles … Lire la suite

Dominique Hecq de l’Université Swinburne de Melbourne

Writing Schools around the World À la rencontre des écoles d’écriture dans le monde Découvrir comment l’écriture est enseignée en Europe et ailleurs, mais par le lieu, l’implantation géographique, l’environnement… C’est ce que nous vous proposons par une série d’interviews avec des responsables de programmes d’écriture créative partout dans le monde. Aujourd’hui, Dominique Hecq, responsable du programme « Writing Fiction » à l’Université Technologique Swinburne à Melbourne, vous raconte son école. Propos recueillis par Louise Muller. Quand est né le programme d’écriture créative que vous représentez ? Qu’est-ce qu’on y propose ? Le programme est né en 1993 avec ‘Writing Fiction’. Il a grandi avec ‘Writing The Self’ (biographie et autobiographie). Depuis 2000, le programme comprend une maîtrise d’écriture et depuis 2004 un doctorat en écriture (70% écriture créative et 30% essai). Les licences en média et communication, en art et média et en éducation comprennent un ‘Major’ en écriture ou écriture et édition. Quelle est l’idée de l’écriture créative que l’on s’y fait ? L’idée de l’écriture que l’on s’y fait est d’une part informée par la théorie littéraire et d’autre … Lire la suite

Ecrire à Turin

Estelle Lépine

Ecrire à Turin. Y venir connaissant la ville ou non, ayant rêvé ou non aux arcades de ses rues rectilignes, aux splendeurs de ses palais et de ses places, à son horizon de montagnes, à ses écrivains mélancoliques, à son glorieux passé industriel, à ses déclins et à ses renaissances. Lire la suite

Laure Naimski: L’atelier d’écriture comme orchestre de jazz

L’EACWP, association européenne des programmes d’écriture créative, réunit des représentants de dix-huit différents programmes d’écriture créative en Europe ainsi que des universitaires et des écrivains. Dans ce cadre, s’est tenue en novembre 2012 à Paris la 1ère conférence pédagogique internationale dédiée à l’enseignement de l’écriture créative. Nous publions ici un texte de Laure Naimski, extrait de cette conférence. Laure NAIMSKI (France) Introduction Je dois d’abord vous dire que je ne vis pas de la musique de Jazz. Je ne suis pas assez bonne musicienne pour cela : 15 ans de pratique de la musique et plus particulièrement du saxophone l’ont prouvé. Je gagne ma vie par mes travaux de journalisme et de communication. Il y a deux ans, j’ai aussi commencé une activité d’animation d’ateliers d’écriture pour adultes, activité qui reste plus ou moins un hobby. Il y a peu, j’ai eu une idée. Elle était sans doute latente, mais elle est apparue en pleine lumière et je ne saurais dire pourquoi à ce moment précis. L’idée, c’est que les ateliers d’écriture ont quelques similarités avec les orchestres de Jazz. Et … Lire la suite