Christophe Esnault: “Fuir est parfois la passion d’une vie” (Mythologie personnelle, Editions Tinbad)

renemagritte-theblankcheck
René Magritte « Le Blanc-seing »

Christophe Esnault: Mythologie personnelle (Editions Tinbad)

 

Mythologie Personnelle est un recueil de textes du poète Christophe Esnault, qui vient de paraître aux Editions Tinbad/Poésie. L’originalité de ce livre tient à son principe de création sous contrainte : « Choisir quatre des cinq questions posées à des écrivains par André Breton, dans une série d’enquêtes surréalistes publiées dans trois revues : Littérature (1919), La Révolution Surréaliste (1925) et Minotaure (1933). Répondre, en incluant quarante huit textes visuels ».

Parmi ces quatre propositions, la question inaugurale « Pourquoi écrivez-vous », à laquelle Christophe Esnault, boulimique de l’écriture, répond avec l’ironie caustique qui est sa marque de fabrique : « À feu doux mijote la tambouille du devenir littéraire (atrabilaire). L’humanité n’est pas à une exaction stylistique de plus ou de moins. J’écris poursuivi par la horde. Fuir est parfois la passion d’une vie ».

A la question « Quelle a été la rencontre capitale de votre vie ? » ; on comprend qu’il s’agit tout autant de Sarah Kane que de Sophie Calle, dans une esthétique du manque, comme moteur de la création jour après jour, obsessionnelle, nous livrant ainsi dans la fin de son livre une prose enfiévrée jusqu’à l’hallucination en un cri qui s’adresse à la littérature et à la vie.

Danièle Pétrès

esnaultChris­tophe Esnault,  Mytho­lo­gie Per­son­nelle, Edi­tion Tin­bad, coll Poé­sie, Paris, 2016, 90 p. — 13,50 €.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager

vulputate, commodo mattis vel, consequat. justo libero.