Écrire à partir du réel au Moulin d’Andé

Du 10 au 13 juillet, l’EACWP (European Association of Creative Writing Programs) réunit une quinzaine d’enseignants en écriture créative au Moulin d’Andé pour confronter leur pratique autour d’un thème : « Écrire à partir du réel ».

Le groupe EACWP au Moulin d’Andé

Aleph-Écriture (France) et la Escuela de escritores (Espagne) ont organisé cet événement de l’EACWP dans le cadre mythique du Moulin d’Andé, source d’inspiration depuis 50 ans pour les cinéastes (François Truffaut y a tourné « Les Mistons ») et les écrivains (Georges Pérec y a écrit « La disparition »).

L’Inventoire suit ces ateliers passionnants qui permettent de confronter les cultures littéraires issues de ces écoles d’écriture européennes. Sont présents cette année,  la Finlande, l’Espagne, la République Tchèque, l’Angleterre, la Belgique, les Pays-Bas.

Parmi toutes les thématiques abordées : composer un poème, construire pour un scénario un personnage à différents âges de la vie, nous avons choisi de partager avec vous quelques conseils inspirants sous forme de liste, pour écrire un journal de voyage.

« Travel Writing », un atelier de Leen van den Berg (écrivain et professeur d’écriture créative / Belgique)

Leen van den Berg

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à voir avec de nouveaux yeux » (Marcel Proust).

Selon Leen van den Berg, le voyage permet de porter un nouveau regard sur le monde qui nous entoure et d’en revenir différent.

Mais comment tenir un journal de voyage pour le transformer au retour en récit de voyage ? C’était tout l’objet de cet atelier, pour lequel Leen van den Berg nous a proposé quelques outils à glisser dans nos bagages. A partir de son atelier captivant et très élaboré, que nous ne pouvons reproduire ici dans sa complexité, voici quelques conseils que nous avons isolés et qui pourront structurer vos carnets !

Leen van den Berg préconise tout d’abord de se poser cette question simple en apparence : « Quel est le sens de ce voyage ? ». Puis d’aller de l’anecdotique au sens que vous donnez à l’histoire que vous voulez raconter.

1– Chaque jour, noter au moins un détail de ce que vous avez pu voir d’étonnant dans la journée.

2 – À partir de cette liste de détails, choisissez-en un dont se dégage une image frappante (une scène aperçue, énigmatique, qui peut devenir la métaphore de votre récit), et écrivez une dizaine de lignes dessus.

3 – Choisissez les phrases importantes de ce récit. Parmi elle peut se dégager un titre ou une entrée de chapitre du journal.

4 – Rédiger ensuite des scènes entières qui leur correspondent.

5 – Relisez vos notes, et faites une liste des meilleures scènes que vous aimeriez approfondir pour développer votre récit selon un axe précis.

Et n’oubliez pas « Show, don’t tell » (Montrez, ne racontez pas. Préférez les sensations, les descriptions).

Nous vous souhaitons un bon voyage !

Enregistrer

Partagez cet article!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *