Le Salon du Livre Jeunesse de Montreuil: Ecrire entre réalité et fiction

IMG_0131Le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse réunissait tous les professionnels de la littérature pour enfants et adolescents à l’Espace Paris-Est de Montreuil du 02 au 07 Décembre 2015. Il comptait près de 150 stands et 4 scènes de conférence sur 2 niveaux. Des centaines d’auteurs, illustrateurs, éditeurs et libraires prêts à accueillir les 140 000 visiteurs attendus!

Pour ce dossier spécial Salon du Livre Jeunesse, nous avons rencontré 6 auteurs et 2 éditeurs jeunesse, que nous vous ferons découvrir pendant trois semaines.

Réalité / Fiction, des frontières étanches ?

Comment les images traduisent-elles la réalité ? La fiction ? Quelles vérités l’image peut-elle mettre en exergue ? Complémentarité, paradoxe, dilemme, comment dissocier le faux du vrai ? Avec les auteurs et illustrateurs Frédéric Clément (Le Çà, Albin Michel Jeunesse), Thierry Dedieu (L’Étrange Zoo de Lavardens, Seuil Jeunesse) et François Place (Atlas des géographes d’Orbae, Casterman).

Dans chacun des ouvrages de ces 3 auteurs, on retrouve des éléments tangibles de la réalité qui ont été savamment distillés, détournés et sublimés au profit de la fiction. Ils résonnent spontanément en nous, font vibrer nos instincts rêveurs, appellent l’enfant que nous étions et qui sommeille encore au plus profond.

Oui, mais comment ?

CADans l’album de Frédéric Clément, l’hameçon, la feuille séchée, le soldat de plomb, la plume, la pince de crabe, la clé, le coquillage, le scarabée … forment une farandole ludique et lyrique. Ou comment transformer ces petits objets insignifiants du quotidien en une partition onirique de tableaux vivants dédiée à l’imaginaire ? On a le sentiment rassurant que chaque objet prend ici sa place instinctivement et qu’on trouvera aussi la nôtre dans ce grand bazar ordonné qu’est la réalité. Là, réside la vraie magie de cet ouvrage.

L’atlas de François Place, c’est le monde de tous les possibles. Celui dans lequel les pays forment les lettres de l’alphabet. Celui où chaque carte, chaque illustration s’inspire des anciennes ‘vraies’ mappemondes dessinées par les premiers cartographes. Animaux étranges, monstres marins viennent peuplés ces royaumes inconnus que l’on visite au travers des contes et légendes qui nous sont récités. On a alors un pied sur terre et la tête dans les nuages.

ZOOThierry Dedieu, lui, sème volontairement le trouble et brouille les pistes en présentant son récit comme un album de photos souvenirs en noir et blanc illustrant la véritable histoire de Monsieur le vicomte. Tout commence quand Monsieur ouvre un zoo dans le parc de son domaine, fasciné par les animaux ‘exotiques’. Mais l’histoire se complique lorsque les animaux décident d’investir sa demeure, prennent leurs aises et s’y comportent comme des humains, réclamant des vêtements, un bain, une place sur le canapé… On est tour à tour plongé dans le vrai et le loufoque, l’étrange et le tangible, le bizarre et le concret dans une succession de portraits fous et vraisemblables.

Tous trois expliquent ainsi comment la fiction se nourrit de la réalité. Comment utiliser les codes sociaux qui régissent notre quotidien pour s’en faire des alliés sinon des amis, en se les appropriant dans un univers parallèle. Comment le faux détourne le vrai sans le pervertir totalement, zoome sur un seul aspect pour le mettre en relief et le rendre alors ridicule, moins effrayant ou plus précieux.

IMG_0130Ces ouvrages sont comme un espace-temps qui laisse la place tant à la réflexion qu’au rêve, une frontière un peu floue entre réel et imaginaire comme un moyen pour les enfants de refaire le monde chaque jour à travers leurs besoins, leur perception, leurs aspirations!

M-H.M.

Partager

massa venenatis dictum id, tristique ultricies ut pulvinar