Le temps des maisons / Semaine 4 : Brigitte Dujardin

En réponse à notre appel à écriture, « L’affût un style de vie », voici un texte et une photo de Brigitte Dujardin

12 avril 2020 – 7 heures – deuxième étage – fenêtre ouverte – portable allumé – application photo prête à l’emploi – observation.

Ciel couvert, prise de vent dans les ailes, les corbeaux planent, piquent derrière les toits.

Sur les câbles accrochés aux poteaux, deux pigeons se jaugent, se rapprochent, s’asticotent du bec.

Dans les branches feuilles vert tendre, les moineaux cabriolent, filent sous une gouttière.

Curieuses, les pies rasent le bitume. L’une d’entre elles se pose à terre, marche vers le cul d’une voiture et repère des touffes d’herbe entre le trottoir et le macadam.

Un chat nonchalant traverse la rue vide de ses piétons, un deuxième sautant du muret d’un jardin le rejoint en voisin.

Un humain de sexe masculin, tennis aux pieds, bermuda et tee-shirt cachant la bedaine, s’apprête à courir dans l’allée des garages fermée d’une barrière.

La téméraire pie s’est envolée. Les chats ont disparu. A l’est le soleil éclaire les façades des pavillons. L’humain trottine en allers et retours. La fenêtre s’est refermée. Il est 8 heures.

Brigitte Dujardin

Nullam Praesent ipsum luctus odio sem, suscipit amet, pulvinar