Nouvel atelier pour tous : « LE TEMPS DES MAISONS » / Semaine 4

Dans ces temps inédits, L’Inventoire et Aleph-écriture vous proposent un rendez-vous hebdomadaire pour écrire, jouer avec ses mots et ceux des autres, et rêver un peu. Dans un esprit de partage, L’Inventoire publiera TOUS LES TEXTES ENVOYÉS.

Aujourd’hui, notre appel à textes et à photos vous est proposé par Sylvie Neron-Bancel autour du thème :

« L’affût un style de vie »

Et si vous vous mettiez à l’affût, de votre fenêtre, que se passerait-il d’inattendu ?

Pour vous mettre en condition d’observateur, voici un extrait de « La Panthère des neiges » de Sylvain Tesson :

« L’affût commande de tenir son âme en haleine. L’exercice m’avait révélé un secret : on gagne toujours à augmenter les réglages de sa propre fréquence de réception. Jamais je n’avais vécu dans une vibration des sens aussi aiguisée que pendant ces semaines tibétaines. Une fois chez moi, je continuerais de regarder le monde de toutes mes forces, à en scruter les zones d’ombre. Peu importait qu’il n’y eût pas de panthère à l’ordre du jour. Se tenir à l’affût est une ligne de conduite. Ainsi la vie ne passe-t-elle pas l’air de rien. On peut tenir à l’affût sous le tilleul en bas de chez soi, devant les nuages du ciel et même à la table de ses amis. Dans ce monde, il survient plus de choses qu’on ne le croit. « 

(…)  » Et si rien n’arrivait, la qualité du temps passé s’était trouvée accrue par l’attention portée. L’affût était un mode opératoire. Il fallait en faire un style de vie ».

Et si vous mettiez à l’affût de votre fenêtre, vous aussi, que se passerait-t-il d’inattendu ou pas ? Racontez-nous votre mode opératoire. Et si rien n’arrive, recommencez jusqu’à ce qu’il se passe quelque chose…

Écrivez un texte, prose, fragment, description ou poésie. Puis photographiez ce que vous observez ! Envoyez-nous votre texte de 1000 signes en tout maximum, espaces inclus, à l’adresse: contact@inventoire.com. Vous avez jusqu’au 16 avril pour le faire !!

Photo de couverture : copyright D. Pétrès

Phasellus consequat. mi, libero sem, adipiscing