Les éternelles vacances de Jacques-Henri Lartigue

Exposé pour la première fois à New-York à 69 ans, Jacques-Henri Lartigue photographie sa vie comme il l’a vécue : avec bonheur. La Maison Européenne de la Photographie lui consacre actuellement une exposition qui dévoile ses photos en couleurs totalement inédites bien qu’elles concernent un tiers de son oeuvre.

l04-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000
Florette par Jacques-Henri Lartigue
tumblrlivzdik7RT1qi6n8yo1400
Renée, par Jacues-Henri Lartigue

Par Danièle Pétrès

 

Comme pour ses clichés de La Belle Epoque, devenus célèbres grâce à ces silhouettes en apesanteur et au regard mystérieux de sa muse Renée Perle, c’est l’amour et le plaisir de vivre qui font de ses clichés des souvenirs inoubliables.

De Renée dans les années 30, à Florette dans les années 60, c’est toujours le goût de la beauté qui guide Lartigue lorsqu’il photographie son intimité.

Je suis empailleur des choses que la vie m’offre en passant“ dit-il dans son journal manuscrit, à Paris en 1968. Un journal qu’il poursuit tout au long de sa vie, entre deux tableaux et des milliers de photos.

6a01310f70b1f2970c01538f492ec1970b

Les 100 clichés qu’a choisi d’exposer la MEP à Paris sont issues tout simplement de son album photo, prises avec son Rolleiflex ou, après 1950, avec son Leica. Elles n’ont pas été recadrées puisque Jacques-Henri Lartigue, en bon dilettante, ne recadrait jamais.

VIE__1958-012-LRT00000XC-N_-120-GGGl05-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000Lartigue a pris près 100.000 photos de 8 ans à 90 ans.

Un dilettante doué pour le bonheur de ne pas laisser sa vie se dérouler sans lui.

D.P.

CATALOGUE

lartigue_renee_biarritz.1211758661Jacques_Henri_Lartigue_Renee-Perle-777x698Lartigue, la vie en couleurs
Textes de Martine d’Astier et Martine Ravache
Éditions du Seuil, mai 2015
Volume broché cousu, 22×24 cm, 168 pages

 

Partager

lectus ipsum commodo id id pulvinar