Le temps des maisons / semaine 1 : Isabelle Huault, texte 27 !

Je compte dessiner une maison avec dedans

L’horloge de grand-mère

De sapin vernis clair

Au mécanisme légendaire

Huit heures

(le vingt du mois de mars de l’an deux mille vingt)

Coucou coucou

Thé fumant tartines grillées

Oranges pressées

Les seules à l’être

Ballet envol des mésanges charbonnières

Oh renaissance printanière

A voix haute, le poème du jour de Thomas Vinau

« c’est un beau jour pour ne pas mourir »

Coucou coucou

Les heures s’égrènent

La chatte assoupie

Le riz au lait bouilli

Au bout du fil les amis

Les enfants au loin dans les villes

T’inquiètes ici çà va

Toi et moi

Gorgées silence feutré

L’âme fifties et la vie Théodore

Brassées attente occupée

De petit rien et de grand tout

Dans la maison l’Abécédaire d’une mère

A chaque lettre le fil fleuri

 Rouge jaune vert bleu

Vingt-six lettres rieuses

Enlacées entre elles

Elles chantent en chœur et en coeur

Pour vous gens d’hôpital

Coucou pour vous, écoutez

Coucou pour vous, entendez-vous

Comme la flamme chauffe

Comme les montagnes s’élèvent

Comme la perle gratifie

I H

Partager

ante. Curabitur mattis at efficitur. velit, libero vel, Sed