L’écriture créative et les enfants

Auteur, directeur de théâtre et enseignant d’écriture créative, Harri István Mäki est né en 1968 en Finlande et a passé son enfance en Hongrie. Il est l’auteur de 49 romans, surtout des livres pour enfants et adolescents, ainsi que de pièces de théâtres, de scripts pour la télévision, de pièces radiophoniques et de scénarios de films. Il aime les chiens nains, les cochons d’Inde, les poneys, le dessin et les voyages.

Harri ISTVÁN MÄKI (Finlande)

20101104160832_00001
DP

Les enfants adorent utiliser leur imagination et écrire des histoires. Pour l’enseignant, c’est simple : il suffit de les préparer et de laisser ensuite leur créativité suivre son cours. Je vais vous parler ici de quelques-unes des stratégies qui permettent de faire démarrer les jeunes écrivants du bon pied.

Les élèves n’ont pas à se soucier de la grammaire lorsqu’ils font de l’écriture libre. C’est une activité qui leur permet de faire émerger des idées d’histoires, ou des points de départs pour des écritures plus élaborées. Ils peuvent utiliser la phase d’écriture libre comme guide pour la suite.

Ils peuvent aussi travailler en groupes sur des travaux collectifs – c’est une aide précieuse dans l’écriture de poésie et de satires. On peut même prolonger ce type d’exercice en leur demandant de jouer leur production pour la classe. Le travail en groupe aide les élèves à critiquer le travail des autres ou à écrire de manière collaborative.

L’enseignant peut demander aux élèves d’écrire leur journal de manière traditionnelle ou de se lancer dans la poésie, des idées de fictions ou du théâtre. Le journal doit toujours être tenu de manière privée, afin que les élèves se sentent libres d’écrire hors de tout contrôle.

Au stade du brouillon, il s’agit simplement de jeter des idées sur le papier. La réécriture et la correction permettent aux élèves de prendre conscience du travail d’édition nécessaire.

Il est capital que les textes soient lus à voix haute, car cela permet de mieux se rendre compte des erreurs. Une fois toutes les corrections effectuées, la version finale peut être établie. Il faut qu’en fin de travail, les élèves soient fiers de ce qu’ils ont produit et prêts à le partager avec les autres.

tumblr_mnhjxmilB41rgktkgo1_400Stratégies pour l’enseignement de l’écriture aux enfants

1. On enseigne à des « écrivains »

Ce qui se passe pendant vos « sessions d’écriture » a tout à voir avec ce que vous êtes vous-même ; vos convictions apparaissent forcément dans chaque cours ou chaque exercice que vous proposez. Si vous montrez votre propre passion pour l’écriture, vos élèves vous suivront.

2. Les « écrivains » doivent restés reliés au « réel »

–  les enfants veulent écrire sur ce qui leur importe ;

– Nous devons leur faire sentir que nous approuvons leurs idées, leurs pensées, leurs rêves, leurs doutes ;

– l’expérience personnelle est à la source des meilleurs écrits ;

 3. L’enseignement de l’écriture doit être un mélange d’idées et de techniques.

L’enseignant doit constamment modeler l’écriture : partagez vos idées et certaines de vos pensées avec vos élèves.

– Beaucoup beaucoup d’exemples pris dans la littérature et lus à voix haute ;

– Plein d’exercices ;

– Des expériences de journaux intimes menées indépendamment ;

– De l’écriture guidée ;

– Des travaux individuels, par paires, en petits groupes et en classe entière.

4. Les « écrivains » doivent se sentir rassurés

Vos élèves ont besoin de se sentir rassurés lorsqu’ils explorent leurs idées et de savoir que vous traiterez leur production avec intégrité et respect. Si vous tenez à ce qu’ils écrivent, c’est une des clés de cet enseignement.

–  Les enfants doivent se sentir appréciés ;

– Fournissez-leur des tas de stimuli (montrez-leur que leurs expériences peuvent donner naissance à des idées qui valent la peine d’être transcrites sur le papier) ;

– Donnez-leur du temps pour écrire, explorer l’univers des mots ;

– Ménagez toujours le temps du partage : cela montre aux élèves que vous trouvez ce qu’ils ont écrit important.

5. Inspirez vos jeunes « écrivains »

Dans la mesure où vous souhaitez que vos élèves relient leurs lectures à eux-mêmes et au monde, leur écriture doit aussi se rattacher à des expériences réelles.

– Provoquez la libération des mots dans leur conscience.

– Abreuvez-les de matériaux exploitables avant même qu’ils commencent à écrire.

– Nourrissez-les de lectures, d’œuvres d’art, de science, de sorties sur le terrain, de tout ce qui peut constituer une expérience qui peut amener à des activités d’écriture.

6. N’oubliez pas que l’écriture est un processus

– Ce n’est pas un processus qui se déroule selon un ordre prescrit ;

– Cela prend du temps : un seul cours sur la réécriture est insuffisant ;

– Ne vous attendez pas à ce que chaque texte soit finalisé ;

– Ne les laissez jamais tomber, soutenez leurs efforts : si vous ne le faites pas, ils n’essaieront peut-être jamais plus ;

– N’oubliez pas que nous écrivons pour partager. Permettez-leur ce partage, car souvent, l’opinion de leurs pairs leur importe plus que la vôtre.

Commencer

1)    Écrire des histoires traditionnelles à partir d’un autre point de vue.

Lire « Les trois petits cochons » avec les élèves, une version qui raconte l’histoire du point de vue du loup.

Demandez aux enfants de penser à une histoire qu’ils connaissent bien et d’en écrire une version d’un autre point de vue.

2)    Concevoir une salle spéciale pour la Fabrique de Chocolat.

D’après « Charlie et la chocolaterie » de Roald Dahl.

Rappelez l’histoire aux enfants et lisez une description de la Salle du Chocolat. Puis demandez aux enfants d’en imaginer une différente, en vous assurant qu’ils soient aussi expressifs que possible.

3) Commencez l’histoire par un coup de tonnerre !

Certaines de mes histoires favorites commencent en plein milieu d’une action. Commencez avec quelque chose d’inhabituel. Soyez curieux. Amusez-vous !

Exemple 1.

Tante Belinda héberge des grosses et grasses chenilles dans sa baignoire et une chouette près de son lit. Elle tombe malade et a besoin de vous….

Exemple 2.

Pamela monta l’escalier en courant pour aller cacher le cadeau de George. Il allait être très surpris ! Car c’était un des trois œufs de dinosaure jamais élevés au monde. Comment allait-elle s’y prendre pour que George ne découvre pas son cadeau avant sa soirée d’anniversaire ?

Exemple 3.

Oh! Le papa de Timothy était très en colère! Il y avait des petits gâteaux au chocolat et des araignées géantes partout…

Partager

Donec Praesent quis Aliquam vel, ut leo libero