Vos textes à partir d’Emmanuelle Berheim: Lucie de Chevigny

IMG_1425Aujourd’hui, voici le texte de Lucie de Chevigny en réponse à l’appel à écriture d’Alain André à partir du livre de Emmanuelle Berheim « Tout s’est bien passé ».

 

Lucie

Je suis parmi la foule des gens qui marchent dans les couloirs de la station Franklin Roosevelt.

Je vais rejoindre la ligne 9, celle qui me reconduit chez moi.

C’est ici que je cesse d’être la travailleuse qui quitte son bureau ; je ne suis plus que moi, enfermée dans mon corps et perdue dans ma tête.

Un air de saxophone accompagne notre ballet d’automates.

Je ralentis un peu. Impression d’être la seule à l’entendre : demi-seconde de grâce.

Autour de moi, tant de visages, des gens, des vies, des histoires.

Ce sont mes pieds qui marchent, ils connaissent le chemin.

Ici il faut tourner à gauche et puis bientôt à droite.

Le saxophone est loin, les bruits deviennent trop familiers pour que je les entende.

A ma main, j’ai ce livre qui parle d’une autre femme.

Lorsque le métro arrivera, je plongerai avec elle.

Peut-être que l’on me voit, mais je ne suis plus là.

Lucie de Chevigny

Partager

felis Aenean at sit consequat. id venenatis, suscipit