Un groupe d’amis. Ils vivent en périphérie d’une grande ville. Ils s’occupent. Boxe. Jardinage. Fête. Sexe. Jeu de cartes. Des activités et des préoccupations. Le joint est leur fidèle compagnon. Et l’humour est au cœur des liens. Ils jouent un jour à la dictée, seul reste d’une scolarité passée. Le texte de Céline résonne alors et toute l’humanité, dans ce qu’elle a de drôle, dans ce qu’elle a de touchante, se retrouve sur les pages blanches qui se noircissent de fautes d’orthographe.

C’est le regard de Jonas qui donne à voir au lecteur les tribulations des uns et des autres. Sa voix est affirmée, singulière et sans détour. L’écriture précise, détaille les faits et les gestes de cette jeunesse en marge de la société dite active.

On avance dans le roman en profondeur. La gravité s’impose.

Pauline Guillerm

Pour en savoir plus: « Fief » de David Lopez (Editions Seuil, 2017).

Découvrez un extrait ici

Partager

non ut felis commodo libero. sed mattis libero elit. ultricies