Les choix d’Anne Baatard et de Michèle Cléach

Tout le mois de décembre, les formateurs, écrivains, enseignants d’Aleph-Écriture vous proposent un choix de livres à offrir à votre voisin, votre soeur, votre famille, votre garagiste, bref, à qui vous voulez… Aujourd’hui Anne Baatard et Michèle Cléach

Anne Baatard

À mon voisin qui court les brocantes, j’offre La conférence des objets de Christine Montalbetti, POL, 2019. Lampe, boîte à couture, parapluie (il voulait être un cerf-volant), pèle-pommes (il a peur d’être un gadget) et œil-de-tigre parlent de leur vie, leurs rêves, leurs inquiétudes, leurs rébellions.

La pièce est écrite pour et avec cinq comédiens et mise en scène au Studio-Théâtre de la Comédie Française (jusqu’en janvier 2020).

Joël Meyerowitz

À cette amie qui aime les gros livres, j’offre Rétrospection de Joel Meyerowitz, Textuel, 2019.

Le photographe, un pionnier de la Street Photography, commente lui-même son œuvre qu’il explore à rebours, des images les plus récentes (l’atelier de Cézanne) aux rues de New York dans les années 60.

(Son site : https://www.joelmeyerowitz.com/home/).

Michèle Cléach

À l’ami qui aime les petits livres, ceux qui tiennent dans la poche et dans la main, et à celle qui aime les livres où se mêlent écritures et photographies, j’offrirai « Pas vu Maurice » : après la découverte des carnets de la voisine écrits serrés jour après jour sur des agendas du crédit agricole, Laurence Hugues a créé un nouveau texte dans lequel elle transcrit tel quel le quotidien de Marie « Bois lapins, choux, jardins. Maurice pas venir. M fait feu. Gros orage. » et le tricote avec ses souvenirs d’enfance et sa vie d’adulte dans sa maison du Forez. Il y a du Perec, du Barthes de RB par RB, et du Bergounioux dans ce texte où les photos de Claude Benoît à la Guillaume se glissent opportunément entre les pages.

Partager

commodo pulvinar libero risus leo Aenean suscipit vel, Curabitur ipsum venenatis