Vos textes à partir de Boussole de Mathias Enard – C. Brès

5186392850899f9f2a24ba7d5e00ad9dCette semaine, nous avons reçu beaucoup de réponses à la proposition d’écriture de Solange de Fréminville à partir du roman de Mathias Énard « Boussole » (Actes-Sud, 2015). Voici un des 8 textes sélectionnés: celui de Charlotte Brès.

Insomnie

Tous les soirs ça recommence, et ce soir encore, je tourne et retourne, creuse mon oreiller pour y caler mon crâne, borde à nouveau cette lourde couette, place le genou pour permettre à mon bassin de se délivrer des trépignements du jour, je serre contre mon ventre une boule de draps et, au bout de dix minutes enfin, je ne bouge plus, et c’est là que ça arrive, là, commence la sarabande des images, des mots, des petits bruits du dehors qui sonnent des tempêtes, qui réveillent les coq-à-l’âne, et, sautant de l’un à l’autre, je ne peux m’empêcher d’entendre coca light, de voir un rayonnage de supermarché, des enfants goûter, leurs doigts tâchés par des feutres, rose, violet, vert, marron profond virant au noir où je vois des bulles crever à la surface, retentissant contre mes tempes, ce bruit tonitruant me réveille, j’ai dormi, il faut reprendre à zéro, maintenant courroucée, profondément affligée, apeurée de ne plus trouver ce sommeil, entre panique et colère, quelque chose s’est rompu que l’on ne pourra jamais refaire, ma nuit a pris un virage brutal et le repos n’existe plus, je suis aux prises avec les gouffres de mes erreurs, des manques de toute une vie, de mes angoisses, virevoltent les échecs cuisants, ce que je n’ai pas su prendre à bras le corps, comme ce sommeil qui me fuit, file à vive allure vers le matin, déjà très loin, s’éloigne encore davantage et se tient hors d’atteinte…

Charlotte Brès

Partager

consectetur Lorem non felis id, odio lectus sed elementum libero at libero.