Previous Image
Next Image

info heading

info content

Cette semaine, Alain André vous propose d’écrire à partir du dernier ouvrage de Marie Darrieussecq, Être ici est une splendeur. Vie de Paula M. Becker (P.O.L., 2016). Envoyez-nous vos textes (un feuillet standard ou 1500 signes maxi) jusqu’au 30 septembre à l’adresse : atelierouvert@inventoire.com

buste-dune-femme-en-noir-au-mouchoir

Buste d’une femme en noir au mouchoir

Extrait

« Paula Modersohn-Becker voulait peindre et c’est tout. Elle était amie avec Rilke. Elle n’aimait pas tellement être mariée. Elle aimait le riz au lait, la compote de pommes, marcher dans la lande, Gauguin, Cézanne, les bains de mer, être nue au soleil, lire plutôt que gagner sa vie, et Paris. Elle voulait peut-être un enfant — sur ce point ses journaux et ses lettres sont ambigus. Elle a existé en vrai, de 1876 à 1907. »

Suggestion

C’est la quatrième de couverture, tout simplement. La première biographie écrite par Marie Darrieussecq (Être ici est une splendeur. Vie de Paula M. Becker, POL, 2016) est donc consacrée à une peintre morte à 31 ans en 1907, jusqu’à présent à peu près inconnue en France. Le Musée d’Art Moderne de Paris vient de proposer une belle et grande rétrospective de son travail intitulée : « Paul Modersohn-Becker. L’intensité d’un regard » (éditions Paris-Musées, 2016). Elle représente pour Marie Darrieussecq, associée à la conception de l’exposition, un véritable aboutissement. Allez voir les portraits de Paula Becker. On est touché par leur énigmatique simplicité, même sur le web (l’exposition fermait le 21 août). L’émotion tient pour une part au destin tragique de la femme libre qu’a tenté d’être la jeune peintre, Allemande à l’époque du triptyque Kirche, Kinder, KüchLIRE LA SUITE


FRANCE. Alpes maritimes departement. Town of Nice. La Baie des Anges. 2005.

Photo: Harry Gruyaert

Claudine Tondreau: « ECRIRE UN ROMAN C’EST VIVRE UNE VIE EN PARALELLE ».

Á l’occasion de la sortie du troisième roman de Claudine Tondreau « L’Adorante », paru aux Editions Samsa nous sommes allés la rencontrer dans sa Belgique natale. Dans ce livre, une femme part à la recherche des secrets d’une autre, qu’elle nomme l’Adorante. Le livre débute par une séance d’atelier d’écriture, ce qui nous a invité à en savoir plus sur sa genèse et sa composition. Entre réalisme magique et séances d’écriture, il s’agit d’une aventure passionnante qui croise les chemins parcourus par deux amies dont l’une cherche l’ombre et l’autre, la lumière. Dans une langue pure et extrêmement précise, Claudine Tondreau nous convie à un parcours poétique qui nous mène de Bruxelles à Ostende, en passant par l’Italie.

L’inventoire : Claudine Tondreau, votre roman « L’Adorante », s’ouvre sur une séance d’atelier d’écriture, à laquelle votre narratrice se rend. Ce début s’est-il tout de suite imposé à vous ?

Claudine Tondreau : Ce roman a connu un long cheminement. Une première version s’intéressait exclusivement au personnage d’Hildegarde (l’Adorante). La narratrice n’était qu’observatrice. Elle ne révélait rien d’elle-même. Le roman est resté dans un tiroir. Des années plus tard – j’ai écrit et publié entretemps L’œil du Crocodile – j’ai voulu reprendre le roman et, sur le conseil de lecteurs avertis, développer le personnage de la narratrice. De manière à augmenter l’effet de fiction (et sans savoir si j’y suis parvenue tout à fait) j’ai fait débuter le roman par un atelier d’écriture, tout à fait fantasque, il faut bien le dire – rien à voir avec les ateliers de l’Aleph ! – mais qui révélait tout de même l’étrangeté du lieu où il se déroulait et qui m’avait fascinée. Les lieux sont pour moi d’excellents porteurs de fiction. LIRE LA SUITE


unnamedEcrire pour la radio: « UN RÉEL IMAGINÉ UNIQUEMENT EN SON ». Entretien avec Juliette Boutillier

Juliette Boutillier est réalisatrice de fictions et documentaires sonores. Elle travaille régulièrement pour France Culture notamment. Durant le stage professionnel de deux fois 3 jours qu’elle va animer pour Aleph-Écriture « Écrire une adaptation radiophonique (stage AFDAS), du lundi 10 octobre 2016 au mercredi 19 octobre 2016, elle proposera aux auteurs d’adapter un projet personnel pour la radio, autour d’une fiction de 30 minutes. Métier peu connu, nous l’avons rencontrée pour en savoir plus sur ses réalisations radiophoniques.

L’Inventoire: Juliette, vous êtes réalisatrice de documentaires sonores. Comment avez-vous découvert cet univers?

Juliette Boutillier: En empruntant un chemin de traverse … Durant le temps où j’étais étudiante à l’Insas à Bruxelles et que je me destinais à la mise-en-scène théâtrale, l’école nous a proposé une formation radiophonique. Le documentaire sonore m’était alors étranger, je n’avais jamais touché à un micro. Par contre je me souviens du choc ressenti durant ma première prise de son extérieure alors que je captais une séquence où des enfants – vivant avec leurs parents dans la rue – étaient en train de bricoler une vieille voiture…

Dans mon casque, le bruit des roues se mêlant aux cris de joie s’est amplifié jusqu’à en devenir métaphorique. Je n’entendais plus la réalité brute; mes oreilles écoutaient autrement. A l’époque, j’ai perdu un œil et cet handicap m’a donné l’impression d’entendre mieux encore. Aujourd’hui, j’aime toujours pouvoir fermer les deux et devenir aveugle, le temps de l’écoute d’une émission ou d’une captation, pour que naissent des images. LIRE LA SUITE

___________________________________________________________________________________________________

tumblrlivzdik7RT1qi6n8yo1400Les sites que nous aimons :

Le blog littéraire de Pierre Ahnne

Le blog de Françoise Khoury

objetsdefamille.wordpress.com

http://www.leparesseuxlitteraire.fr

http://www.iggybook.com/fr/

http://piapetersen.net/

http://www.mathildevermer.fr/

http://www.ledireetlecrire.com/

Suivez-nous sur Twitter: https://twitter.com/linventoire

L’Atelier Ouvert en librairie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer