Previous Image
Next Image

info heading

info content

« Êtes-vous heureux ? ». L’humeur du moment, un atelier, l’après-midi

Dans le cadre de la formation de formateurs de l’EACWP au Moulin d’Andé, se tenaient chaque après-midi des ateliers courts autour du thème « Écrire à partir du réel ». Résumés d’atelier, propositions d’écriture et échanges de pratique se sont succédés pendant 4 jours. Exemple d’atelier.

Photo: D. Pétrès

 

 

« Les chansons sont comme des photographies. Elles capturent quelque chose qui était là, sous nos yeux, et qu’on ne voyait pas ». (Vincent Delerm)

 

C’est par cette interrogation que débute l’atelier, sur un air de Vincent Delerm.

Mêlant à la vie quotidienne, la mélancolie de la mémoire, ses trois livres rassemblent les photos qui racontent une vie sur les routes, un été sur la plage ou restituent la mémoire de son grand-père. Des photos prises dans les temps morts de l’existence et des textes qui en restituent simplement l’histoire.

LIRE LA SUITE


Apporter des mots au Moulin d’Andé

Marie-Pascale Lescot, qui enseigne l’écriture créative, notamment à Aleph-Écriture, participait à la première formation de formateurs de l’EACWP au Moulin d’Andé, dans l’Eure. Elle nous livre ici un extrait de son carnet de voyage, pour vous faire partager ces 4 jours intenses d’ateliers et de fascinantes rencontres.

Une fois quittée l’autoroute, maisons en brique, jardins verts de juillet, manoirs normands, villages désertés. La Seine franchie, les coteaux sinuent au loin, Flaubert se rapproche. On arrive. À Venise, les paquebots coulissent derrière la ville comme des géants ; à Andé, le grand porche est trop bas pour laisser passer le bus. Un signe : ici, pas de perturbations. Allées de gravier, parc entretenu sans être manucuré, pavillon classique spacieux aux grandes fenêtres, lointains formidables dans l’humidité normande, gazebos dispersés sur les pelouses. On se dit : ici, ça devrait être possible, d’écrire, de rêver, de dormir, de parler.

Présentation du premier soir. Ana l’Argentine demande où aller se baigner. On ricane : en tout cas, pas dans la Seine en contrebas.

Premier matin. Au milieu d’un carré de tables, Alain André, directeur pédagogique d’Aleph, lance le mot « réel » (« The Real »), comme dans « Écrire à partir du réel / Writing from the real » qui sert de viatique au séminaire. Anglais, Flamands, Néerlandais, Espagnols, Argentins, Vénézuéliens, Finlandais : long silence. Bruissement de branches par les fenêtres ouvertes. Mais c’est quoi ce truc, de quoi parle-t-il ? Auberge espagnole, tonneau des Danaïdes. Pour ceux d’Aleph attelés pendant un an à la création du module « Écrire à partir du réel », cette notion coule de source, attestée par une abondante littérature contemporaine. Évidence trompeuse, comme toutes ses consoeurs : s’il s’agit en France d’une catégorie assez clairement identifiée, c’est loin d’être le cas ailleurs. LIRE LA SUITE


Trois approches du réel: L’EACWP ouvrait sa première formation de formateurs en écriture créative au Moulin d’Andé!

La salle de travail. Photo DP

Nourrie de mini-conférences et d’échanges de pratiques entre professeurs venus du monde entier (Belgique, Argentine, Venezuela, Espagne, Grande-Bretagne, Finlande, Pays-Bas, Tchécoslovaquie et France), cette formation internationale coorganisée par Aleph-Écriture et l’EACWP s’est déroulée autour du autour du thème : “Écrire à partir du réel”. Articulée sur trois journées, chacune était dédiée à un aspect différent de cette notion.

Sortir de sa tour d’Ivoire (animé par Alain André, responsable pédagogique d’Aleph-Écriture)

Ecritures du Voyage (Leen van den berg,  professeur à Creatief Schrijven / Belgique) Belgique), et

Trouver l’Humain (Gale Burns, professeur à la Kingston University de Londres).
L’après-midi était dédiée à un échange de pratiques sous forme d’ateliers, afin d’expérimenter les approches pédagogiques de chacun des participants issus contextes culturels différents.

L’Inventoire s’est rendu au Moulin d’Andé où était organisé cet événement du 13 au 15 juillet. Nous publierons cette semaine et jusqu’au 31 juillet tout ce qu’il faut retenir en tant qu’enseignant, écrivain ou apprenti écrivain sur cette très belle formation, riche de multiples pistes d’écriture créative !

LIRE LA SUITE


Gale Burns : « Trouver l’humain » et transmettre son histoire

Gale Burns, poète et enseignant d’écriture créative à la Kingston University de Londres animait le dernier séminaire de la formation de formateurs de l’EACWP avant les ateliers en demi groupes de l’après-midi.

Transmettre son histoire aux autres nous aide t-il à nous délester d’un poids ou à nous réapproprier la mémoire qu’on en a ?

L’autobiographie soulève bien des questions relatives à la transmission, notamment celle de la place qu’on occupe dans sa vie par rapport aux autres à un instant T. C’est pourquoi Gale Burns dans son approche de l’autobiographie a décidé pour son séminaire de commencer par un exercice pratique, nous plongeant directement au cœur du processus de la construction d’un possible récit de vie, en vue de l’écrire, peut-être.

LIRE LA SUITE


« Ecrire à partir du réel : Sortir de sa tour d’ivoire », Alain André

Pour l’ouverture de la conférence de l’EACWP « Teachers Training Course Syllabus » au Moulin d’Andé, Alain André, fondateur et responsable pédagogique d’Aleph-Écriture nous a présenté ce qu’était pour lui « écrire à partir du réel ». Une mini-conférence intitulée « Sortir de sa tour d’ivoire » a ainsi précédé les exercices pratiques à l’extérieur du Moulin d’Andé dont nous avons ramené quelques chroniques. Nous en publierons certaines à titre d’exemple la semaine prochaine.

« Ce qui est impossible c’est simplement le réel ». (Jacques Lacan).

Alain André

Avec une telle entrée en matière, Alain André souhaitait insister sur le fait qu’il existe un réel différent pour chacun et qu’il est impossible de l’épuiser. Comme la plupart d’entre nous écrivent à partir de ce qu’ils ont vécu, vu ou lu, quel meilleur point de départ qu’un atelier reposant sur l’expérience de ce qui sous entoure, et de ce qu’on en fait ?

Mais auparavant, Alain André est revenu sur cette formulation, très courante en France « d’écrire à partir du réel », bien que cela ne soit pas le cas dans d’autres pays. Cette écriture strictement « du réel » a été inaugurée par François Bon et Leslie Kaplan lorsqu’ils ont publié dans les années 80 respectivement « Sortie d’usine » et « L’Excès-l’usine, 1982». Leslie Kaplan a activement participé aux mouvements de mai 68 du côté des ouvriers (à l’usine), nombre de ses textes ont été adaptés au théâtre par la suite.

LIRE LA SUITE


« Écriture du voyage » : Leen van den Berg

Du 10 au 13 juillet, l’EACWP (European creative writing program) réunit une quinzaine d’enseignants en écriture créative au Moulin d’Andé pour confronter leur pratique autour d’un thème: « Écrire à partir du réel ».

L’EACWP au Moulin d’Andé (Photo DP)

Aleph-Écriture (France) et la Escuela de escritores (Espagne) ont organisé cet événement de l’EACWP dans le cadre mythique du Moulin d’Andé, source d’inspiration depuis 50 ans pour les cinéastes (François Truffaut y a tourné « Les Mistons »), et les écrivains (Georges Pérec y a écrit « La disparition »).

Parmi toutes Les thématiques abordées: composer un poème, construire pour un scénario un personnage à différents âges de la vie, nous avons choisi de partager avec vous quelques conseils inspirants sous forme de liste, pour écrire un journal de voyage.

« Travel Writing », un atelier de Leen van den Berg (Écrivain et professeur d’écriture créative / Belgique)

Leen van den Berg

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à voir avec de nouveaux yeux » (Marcel Proust).

 

Selon Leen van den Berg, le voyage permet de porter un nouveau regard sur le monde qui nous entoure et d’en revenir différent.

Mais comment tenir un journal de voyage pour le transformer au retour en récit de voyage ? C’était tout l’objet de cet atelier, pour lequel Leen van den Berg nous a proposé quelques outils à glisser dans nos bagages.

À partir de son atelier captivant et très élaboré, que nous ne pouvons reproduire ici dans sa complexité, voici quelques conseils que nous avons isolés et qui pourront structurer vos carnets !

LIRE LA SUITE


Coup de coeur : « Les bibliothèques la nuit » à la Bibliothèque François Mitterrand

Ex libris de l'exposition Les bibliothèques la nuit, BNF

Ex libris de l’exposition Les bibliothèques la nuit, BNF

Le lecteur, un voyageur immobile

Aller dans une bibliothèque pour en visiter dix autres peut paraître fou. C’est pourtant ce que nous propose la Bibliothèque Nationale de France, au travers de l’exposition inspirée du l’ouvrage éponyme d’Alberto Manguel « Les bibliothèques la nuit ». L’occasion d’une réflexion sur ce que représentent la bibliothèque et le livre pour chacun de nous.

Sous-titrée Bibliothèques mythiques en réalité virtuelle, l’exposition réalisée par Robert Lepage a été conçue pour fêter les dix ans de la Grande bibliothèque de Montréal. Elle propose de visiter virtuellement dix bibliothèques – imaginaires ou réelles – sélectionnées par le disciple de Jorge Luis Borges, Alberto Manguel.

Depuis le mois de mai, cette exposition est visible à la bibliothèque François Mitterrand qui a eu l’heureuse idée d’ajouter une première partie présentant du mobilier, des estampes et des dessins relatifs à l’univers des bibliothèques.

L’exposition débute donc par un meuble composé de soixante tiroirs abritant les fiches descriptives des ouvrages. Les moins jeunes d’entre nous se souviendront, amusés, de l’écriture des bibliothécaires qui remplissaient ces fiches ; avoir cherché où était classé un livre consistait à ouvrir ces tiroirs, en feuilleter les fiches pour trouver la côte de l’ouvrage. C’était avant l’informatisation des bibliothèques, cette dématérialisation qui nous a fait gagner un temps précieux. LIRE LA SUITE


Vos textes: A partir de Arlette Farge !

Il y a 15 jours, Solange de Fréminville vous a proposé d’écrire à partir de l’ouvrage d’Arlette Farge, Il me faut te dire (Éditions du Sonneur, « Ce que la vie signifie pour moi », 2017). Parmi de nombreux textes reçus, nous en avons sélectionné 22 ! Publiés en deux fois, voici les 12 suivants.

Merci à tous de votre enthousiasme !

Malie Daubiné

Pepe,

Tu vas être heureux, je pars.

Voilà, ma vieille mobylette ne te fera plus sursauter, plus de musique le dimanche ni de lumière le soir. Mais que ce soit dit une fois pour toutes, le soir, Pepe, je lis. Qu’est-ce que je pourrais faire d’autre ? Y a plus que toi et moi ici et toi, tu me parles pas.

Par contre, j’emmène mon vieux transistor. En toute honnêteté, tu ne peux pas l’avouer qu’il te plaisait ? Tu crois que je ne savais pas que tu te mettais dans le jardin tout contre la grille à l’heure des informations ? Même quand il gelait je t’y voyais. Ça t’aurait trop coûté de toquer à ma porte ! Et moi, pauvre folle, je gardais la fenêtre ouverte en risquant la pneumonie. Mais ça, c’est fini. A la ville, il fait moins froid et à la maison de retraite, on est climatisé.

Mon pauvre Pepe, si seul, dans notre village en ruine. C’est que ça me cause souci. Moi, je trouverai bien des motifs de chamailleries mais toi, avec qui tu pourras bien te disputer ?

Adieu donc et pourtant ça me coûte de te l’annoncer. Tu vois, presque quatre-vingts ans de voisinage, c’est quelque chose, même si on s’est battu à chaque fois qu’on s’est vu depuis qu’on sait marcher.

Dis, si je te laisse la mobylette dans le jardin, tu pourrais venir m’y voir, à la maison de retraite ? On a des choses en commun, toi et moi, qu’on aura jamais avec ceux de la ville.

LIRE LA SUITE


Pour voir toutes les vidéos de la Masterclass Marie-Hélène Lafon : cliquez ici


tumblrlivzdik7RT1qi6n8yo1400Les sites que nous aimons :

Ecrire une série télé:

http://www.critictoo.com/

https://www.hypnoseries.tv/

http://seriestv.blog.lemonde.fr/

Editeurs, blogs d’écrivains:

Louise Bottu éditeur littéraire

Tindbad éditions

Le blog littéraire de Pierre Ahnne

Le blog de Françoise Khoury

La revue Le Paresseux

http://www.iggybook.com/fr/

http://piapetersen.net/

http://www.mathildevermer.fr/

http://www.ledireetlecrire.com/

Suivez-nous sur Twitter: https://twitter.com/linventoire

L’Atelier Ouvert en librairie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer