“Ecrire son histoire de vie” : Publication des livres des participants !

Nous avons le grand plaisir de vous annoncer la parution des livres des participants qui ont suivi  le parcours Écrire et publier son histoire de vie ». Un atelier sur 8 mois (7 modules de 2 jours) qui leur a permis, accompagnés tout au long par l’équipe d’Aleph (spécialiste du récit de vie), d’écrire leur histoire jusqu’à l’édition de leur livre. 

Cette initiative a été lancée en septembre dernier par le Pélerin et Aleph-Écriture à Lyon, Lille, Paris, Angers ou à distance. Un an plus tard, sur les 34 participants de cette première édition, 7 ont déjà reçu leurs livres. Les autres manuscrits sont en cours de travail avec l’éditeur Bayard service.

Cette saison 2021/2022, nous réitérons ce parcours, élargi à d’autres villes, avec le Pèlerin et La Croix. Nous proposons un atelier préparatoire à Lyon, Paris, Nantes et à distance avant de s’engager dans cette aventure de la transmission de son histoire.

Voici les 7 premiers livres dont les auteurs ont bien voulu nous faire partager la primeur :

Madeleine Kattan-Fahrat : Raconte moi ta vie Teta

Voici comment Madeleine Kattan-Fahrat présentait son livre dans l’interview qu’elle nous a accordé en juin dernier : “Née au Liban, j’y ai vécu jusqu’à l’âge de 25 ans. J’appartiens à plusieurs cultures de par les origines mésopotamiennes de mes grands-parents.

Aujourd’hui je suis française et mes enfants et petit-enfants aussi. Ils sont tous nés en France.

Je souhaite leur faire connaître leurs racines, leur rappeler qu’ils sont les descendants des chrétiens d’Orient et qu’il serait bon de partager leur foi, leur décrire un Liban merveilleux que pour l’instant ils ne peuvent découvrir”.


Christine Francoual : Le roman de Marie D.

Quand Marie est décédée à l’âge de 92 ans, sa petite-fille Christine, très proche d’elle, a souhaité mettre en lumière cette vie et raconter sa grand-mère. Forte de nombreux souvenirs, de documents historiques ou récupérés chez Marie, de récits souvent inconnus de sa famille, Christine Francoual a entrepris de reconstituer cette société bourgeoise du début du XXème siècle, le poids de la Grande Guerre sur le destin de la jeune femme, les petits bonheurs et les malheurs… Comme un roman, elle raconte le caractère exclusif, original, voire fantasque de sa grand-mère. Et lève le voile sur un des mystères de cette femme courageuse qu’elle aimait tant.


Nicole Suzuki : Photos de famille

Dans ce livre-témoignage, Nicole Suzuki raconte ses expériences professionnelles au Japon, ses voyages et sa vie de couple, de mère et de grand-mère, tiraillée entre deux pays et deux cultures, depuis l’année magique de ses 25 ans de mariage avec Massa (noces d’argent) au Colorado, jusqu’à l’année de ce méchant Covid-19 et leur 50e anniversaire de mariage (noces d’or) dans le Morvan.

Ce livre nous fait voyager aux États-Unis et au Japon, vus de l’intérieur, puis nous ramène en France pour le passage à la retraite et une nouvelle vie illuminée par le bonheur de voir grandir (enfin) leurs deux petits-enfants.


Christian Moretto : À la recherche du temps passé

«Comment peut-on noircir des pages et des pages, en partant d’un livre vierge offert par un enfant vous invitant à raconter votre vie, et remuer des décennies de joies et de souffran- ces enfouies, découvrir des parents inconnus, des lieux enchanteurs, des enseignants sadiques, un drôle d’oiseau et une multitude d’événements ayant jalonné votre vie, sans rester insensible?

Chaque vie est à priori d’une banalité singulière, mais quand on creuse pour recomposer le passé… »

 


Marie-Odile Boccard-Ferrand : Laure-Ida, tu es vivante

L’histoire racontée dans ce récit-témoignage, parle d’une jeune-fille, Laure-Ida, trop tôt disparue.

 

 

 


Geneviève de Beaucorps : De la chrysalide au papillon

 

L’auteure est la cinquième d’une famille de neuf enfants, née à la fin de la guerre.

Elle raconte son enfance dans un mi- lieu privilégié mais aux règles d’éducation assez strictes. Les évènements de la vie, les voyages, le handicap de son fils l’ont amenée à une grande ouverture qui l’ont transformée.

 


Cécile Augier Alidal : Il a neigé sur les amandiers en fleurs

C’est l’histoire d’une femme qui s’adresse à ses enfants, pour leur expliquer ce qu’a été sa vie, marquée par la vie et la mort pas banale de ses parents, mais aussi par la rencontre de son mari et la découverte de la culture vietnamienne.

Elle s’est trouvée confrontée à devoir assumer à la fois plu- sieurs expériences vitales pour elle : une psychothérapie chronophage empiétant sur l’attention portée à ses enfants, la pratique de sa profession d’infirmière à temps plein, au détriment de la vie de famille, le métier et la maladie de son mari, induisant un sentiment de solitude. Mais au bout du compte, il reste l’Amour.