Le temps des maisons / Semaine 3 : Aldo Siddi

En réponse à notre appel à écriture, « Classer / reclasser les livres de ma bibliothèque», voici un texte et un dessin d’Aldo Siddi. Merci à lui !

Capharnaüm pour l’esprit, un écrivain n’y retrouverait pas ses écrits. Sur des étagères surpeuplées, des ouvrages débout et d’autres couchés sur le flanc.

Cacophonie surréaliste, classique, baroque, contemporaine, poétique. J’ose un œil et sans rien déranger, je note des voisinages au hasard : Prévert et Vian encadrent Camus cachant à peine « Le neveu de Rameau », Milena Agus « Quand le requin dort » flirte avec Murakami, Albert Cossery « Mendiants et orgueilleux » côtoie Jean Giono, Régis Debray « Les masques » supporte Chester Himes « La reine des pommes » et Philippe Roth « J’ai épousé une communiste », John le Carré « La constance du jardinier » et Neruda « Résidence sur la terre », Garcia Marquez « De l’amour et autres démons » cache Jim Harrison « Péchés capitaux », Peter Cheyney « Vous pigez » et Amos Oz.

Ouvrages orphelins du reste de l’œuvre, disséminés façon puzzle. Ai-je seulement le droit de briser toutes ces correspondances nées d’un hasard si bien inspiré !    

Aldo Siddi

Aliquam eleifend ipsum pulvinar odio ut consectetur consequat. felis Praesent leo.