Le temps des maisons / Semaine 8 : Claude Couliou

En réponse à notre appel à écriture, « À table », voici un texte et une photographie de Claude Couliou

Tu la regardes, réjouie, un sourire éclaire tes joues.

De ce lieu ignoré où tu es allée te blottir sans faire de bruit, à 93 ans, ce matin très triste du 9 novembre 2019.

 Tradition et transmission sauves.

Oignons rissolés, hum, ça sent bon.

Tomates pas du jardin, pas extraites du bocal en verre au caoutchouc rose toujours récalcitrant, pas bien ça !

Rouge, carmin, grenat et incarnat, ça pète de couleur.

Origan, sarriette, thym et poivre. Mijoter, humer, goûter.

Ecarter les importuns, les rodeurs souleveurs de couvercles, reine dans ta cuisine.

 Anticiper, penser au plat fétiche, régaler, faire plaisir, en être sûre.

Trop sèche, trop rousse, pas assez onctueuse sur le dessus, c’est raté, tu dis tout le temps ça.

Parmesan, olives et anchois à part, ne pas mélanger robustes palais et timides papilles.

Partager les restes, papier alu, pour toi et pour toi, ton dîner ce soir, avant de partir, ne pas oublier.

Ta voix, l’éclat de tes yeux – soi peu importe – les autres.

Célébrer la pizza de mamie Janine.      

                                                                                                                              

ipsum Curabitur vel, Praesent eleifend nec libero leo mi, quis