Le temps des maisons / semaine 2 : Jehann Verlak

En réponse à notre appel à écriture, «Les trésors enfouis de la maison», voici un texte intitulé et un… texte photographié. Merci Jehann Verlak!

La bonne nouvelle, de Jehann Verlak

Ce matin, réveil difficile. La pendule m’apprend que j’ai encore trop dormi. Première pensée cohérente : si le confinement dure encore un mois, je vais finir par dormir H24. Puis : je me sens pas très bien.

Non, pas de fièvre, même pas le nez humide. Juste un truc diffus, lové au creux de ma conscience, qui couve depuis des années et s’épanouit à la faveur de mon inactivité forcée. Baudelaire aurait appelé ça le spleen. Spleen d’une vie sans saveur ni intérêt.

Alors une impulsion soudaine : je décide d’aller au grenier chercher dans mes vieux bouquins de quoi agrémenter cette nouvelle journée d’isolement.

Mon mug à la main, je farfouille dans les cartons. La poussière me pique les yeux.

Où ai-je pu mettre ces foutus bouquins ?

Le carton de mes affaires d’école… Curiosité morbide qui me pousse à relire mes bulletins si prometteurs.

Puis, tout au fond dans sa chemise rose, ma première nouvelle, que je relis avec l’impression qu’elle a été écrite par un autre.

Je la trouve excellente. C’est décidé, aujourd’hui, je me remets à écrire !

Partager

commodo dictum in massa libero. facilisis luctus non