Le temps des maisons / semaine 1 : Rose-Lynn

En réponse à notre appel à écriture autour de la maison, voici en partage un texte Rose-Lynn. Merci à elle !

La maison de PoupéePoupée c’était son nom, soit une vie en minuscule et si  bien meringuée. Dans sa boîte pliante, des fenêtres sont percées au ciseau à broder. Son boudoir en papier est découpé dans de jolis catalogues épais, et sur le rebord des fenêtres en cristal glacé, des mini pots sont tracés à la craie. Une cuisine en pâte à modeler l’attends derrière les rideaux, pour sa dinette de bonbons acidulés et dans l’entrée, sur le tapis en timbre-poste, un mini chat rorone. Dans le petit jardin tricoté, elle a planté des ombrelles en papier perforé, et sur la petite dragée du canapé, elle assoit des coccinelles qui vont prendre le thé. Tout chez elle sent l’amande, du sucre glace de ses draps, à ses armoires en chocolat Quand on regarde au-dedans, notre œil curieux occupe en grand tout le mur du salon.

Parfois ses mains montent à la chambre par l’escalier en carton ondulé, la fillette si bien coiffée y place ses petits jouets, c’est son antre, son manoir, où elle rêve aux fées… pour échapper à son méchant papa. C’est des images qu’elle a collé dans ses pensées, pour mieux vivre ses regrets de ne pas être la fille en sucre que tout le monde croit. Mais aujourd’hui quelque-chose de nouveau s’est accroché sur la dentelle blanche de ses mi-bas Au centimètre carré tout semble prêt, alors on referme la porte avec un doigt….

Rose-Lynn

Partager

luctus libero. ipsum consequat. dapibus ut porta. ut Praesent