Le temps des maisons / Semaine 5 : Rose Lynn

En réponse à notre appel à écriture, « La maison farfelue », voici un texte et une dessin de Rose Lynn

Etre  enfermés… « Ne pas aller au-dehors dehors », alors je choisis de me tenir immobile dans l’œil du cyclone, là où rien ne bouge…ne rien faire c’est tellement agir, en soi ou vers l’autre, parfois ça s’appelle méditer… Inspirer, expirer vivre simplement ce temps comme un voyage le long d’une spirale Oui être inspiré par un souffle qui régénère…Goûter chaque moment rempli d’opportunités Regarder la campagne et devenir l’arbre, et se donner assez de lumière pour pousser, voir passer les nuages,  planter les graines de ses intentions Faire un petit pas chaque jour pour se libérer de ce qui ne sert plus, pour créer un peu d’espace et ouvrir les yeux et les  fenêtres Chercher et apprendre à garder l’équilibre, pencher, se tordre, mais être flexible face au changement alentour Rencontrer l’amour et la joie au fond de soi, puis inviter le rire à déjeuner avec sa dame légère Elargir le temps en laissant s’épanouir sa fleur Donner et recevoir, laisser tomber les masques, lâcher prise, sentir son corps vivant, les crispations et les palpitations Faire l’expérience de l’instant présent, puis se mettre en marche, pour recommencer sa vie dans une perspective nouvelle Soudain trouver le centre et y rester ! Comme les cercles sur une eau calme s’élargissent, l’espace à l’intérieur s’agrandit, et gagner en liberté Arrêter de parler, de penser, juste fredonner ou chanter…Oui enfin respirer, être là tranquille et vibrer, se laisser traverser et sourire

Que de verbes d’action, dans un seul instant, sont regroupés !

Ne rien faire quelle belle activité !

dapibus porta. nunc Praesent ipsum risus suscipit velit, eleifend ut amet,