Le temps des maisons / semaine 2 : Nathalie Gorce

En réponse à notre appel à écriture, «Les trésors enfouis de la maison», un texte de Nathalie Gorce et un dessin de Valérie M !

Une toile bleue jaunie enroulée,

tout autour, des liens de rafia entrelacés,

une baleine de fil de fer, cabossée.

Et si je l’ouvrais ce fatras oublié …

C’était un bazar de bord de mer :

seaux, pelles, bouées, canots de fortune

et celui-là qui trônait à l’entrée

comme attendant sa dune.

C’est le tout début du printemps,

et le picotement

en ce douzième jour, du premier soleil,

manque à ma peau prisonnière.

Je le déploie debout dans ma cuisine:

une merveille, et je suis Mélusine.

Des heures de plage à le tisser

d’étoles de soies et fils brodés.

Des turritelles, des troques cendrées,

des mouettes rieuses, des étoiles de mer,

des marguerites et herbes folles,

de longs rubans au vent qui volent.

Sur la plage de l’Anse de la Croix, au retour du bain,

les enfants ne pouvaient le manquer.

C’était le plus beau repère et le coin des mères

comme ils disaient.

Je le déploie debout dans ma cuisine

et je sens sur ma peau les embruns des îles.

Le sable est chaud sous mes pieds,

j’expire inspire les brises marines.

Partager

massa ut tempus ante. mi, libero. eget ipsum suscipit