Le temps des maisons / Semaine 7 : Rose Lynn

En réponse à notre appel à écriture, « Le meilleur moment de la journée (The Best Time Of The Day) », voici un texte et une photographie de Rose Lynn

Le meilleur moment de la journée c’est quand elle ferme les yeux, et qu’elle se laisse dériver sur les ombres au plafond comme des libellules Tout est calme c’est l’heure de la sieste, au loin quelques bruits confus doucement la bercent. Elle suit du regard les ombres chinoises sur le mur que font les arbustes devant la fenêtre et puis les quelques mouvements du rideau, le drap est doux sur sa peau – mais il y a trop longtemps qu’elle dort seule, la dentelle de sa nuisette ne ravit plus personne – Elle s’apaise doucement en respirant, parfois elle s’endort un peu, juste ce qu’il lui faut pour rêver entre deux eaux… C’est un temps rien qu’à elle, au creux de sa journée elle s’évade du quotidien –exit les enfants, les horaires, et le ménage- sa sieste c’est sacré ! tout le monde le sait… Elle redevient même petite-fille, les dessins que fait la lumière sur le plâtre tracent d’étranges rébus, alors elle s’invente des histoires, de monstres ou de fées La tiédeur de la chambre renforce les odeurs des roses anciennes sur le mur chaud, les volets sont entrouverts, la pénombre adoucit ses traits, elle se recroqueville sur la couette, et sourit, elle savoure ce moment rare d’être juste là avec elle-même. Parfois un bruit, elle ouvre un œil puis le referme, elle soupire puis rejoint ses chimères. L’espace se déforme sous la chaleur et sa tête se vide Mais déjà le jour décroit il va falloir se lever, dommage c’était le meilleur moment de sa journée.

Phasellus sem, ipsum id, eleifend dictum