Les livres à offrir d’Astrid de Laage

Les animateurs d’Aleph-écriture vous proposent tout le mois de décembre leurs choix de livres à offrir aux amis, parents, voisins, et à qui vous voulez ! Aujourd’hui, les conseils d’Astrid de Laage.

À mes voisins : Dans la forêt, Jean Hegland,Gallmeister, 2017

Nell et Eva vivent à la lisière de la forêt. Nous y sommes : l’électricité, l’essence, les magasins d’alimentation, tout cela n’existe plus. Comment survivre sans ces gestes quotidiens : allumer la lumière, écrire sur du papier, ouvrir une boîte de conserve ? Pour survivre, elles doivent reconsidérer leur rapport au monde et à la nature. Elles réapprennent les gestes des anciens et se tournent alors vers la forêt. Pour vivre mieux avec moins.

« C’est étrange, d’écrire ces premiers mots, comme si je me penchais par-dessus le silence moisi d’un puits, et que je voyais mon visage apparaître à la surface de l’eau ».

Aux filles, aux mères : Mal de mère, Élise Bussière, Éditions mols 2018

Un livre qui interroge la vulnérabilité du lien maternel, la transmission.

La destinée de deux femmes qui ne se sont pas connues et se cherchent, à travers les mots, de l’une à l’autre.

Parce qu’on se l’échange, de mère en fille et qu’on en parle ensemble

« Je pensais qu’une discussion émergerait naturellement, comme avant ta naissance ».

À l’amie prodigieuse : La faille en toute chose, Louise Penny, Actes Sud 2018

Elle a déjà lu tous les tomes de cette série, sauf le dernier. Dans le village de Three Pines, au Québec, on finit par connaître tous les habitants. Leurs désirs, leurs failles. Noël approche et Myrna, la libraire du village n’a pas de nouvelles de l’amie qui devait la rejoindre pour les fêtes. Qui appelle-t-elle à votre avis ? L’inspecteur Gamache, naturellement.

Pour rester dans son lit un jour de pluie.

« Audrey Villeneuve savait que ce qu’elle imaginait ne pouvait
absolument pas être en train de se produire ».

À mon amoureux : Just Kids, Patti Smith, Gallimard,2017

Patti Smith retrace son arrivée à New York dans les années 60-70. Elle rencontre Robert Mapplethorpe. Elle lit Les illuminations de Rimbaud. Il photographie le monde. Ils ne sont que des gamins et ils ont décidé d’être des artistes. Les souvenirs, l’amour, la musique, la vie, il y a tout dans ce livre !

« Nous nous étions promis de ne plus jamais nous quitter tant que nous ne serions pas tous les deux certains d’être capables de voler de nos propres ailes. Et ce serment, à travers tout ce qu’il nous restait encore à traverser, nous l’avons respecté ».


À une cousine : Transit, Rachel Cusk, Éditions de l’Olivier 2018

Tout commence par la réception d’un mail d’une astrologue, informant à la narratrice que des événements importants vont survenir dans sa vie. Alors qu’elle se trouve à Londres, pour repeindre le nouvel appartement qu’elle va habiter avec ses enfants, elle se demande comment habiter cette nouvelle vie.

Dans le sillage de ces romancières anglaises qu’on aime…

« Je reçus un e-mail d’une astrologue m’informant qu’elle avait d’importantes nouvelles à m’annoncer »…

À mes ami(es) écrivain(e)s : Hélène Bessette, Vingt minutes de silence, Le Nouvel Attila, 2017

Vingt minutes de silence. Une villa au bord de la Manche. Un homme meurt.   

Vingt minutes de silence. Un Roman poétique, une langue singulière, de l’humour.

Vingt minutes de silence. C’est l’un des romans d’Hélène Bessette, publiée chez Gallimard dans les années 50, puis oubliée.

Rééditée en 2000 chez Léo Scheer, aujourd’hui aux éditions du Nouvel Attila.

À découvrir !


Partager

tristique ut porta. quis, quis lectus at sed Donec et, elit.