François Sablayrolles : « La psychanalyse en a aidé beaucoup à poétiser leur vie »

Partir d’un mot pour écrire un poème, partir d’un poème pour trouver ses mots. Découvrir la poésie à partir du fragment, tel est le propos de l’atelier que François Sablayrolles animera à Toulouse du samedi 11 mai 2019 au dimanche 12 mai 2019 (Ecrire du fragment poétique avec Guillevic). Nous lui avons demandé ce qu’est un fragment poétique.

L’Inventoire : Qui est Guillevic et pourquoi l’avez-vous choisi ?

François Sablayrolles : Guillevic est né à Carnac. Il a appris à marcher au milieu des menhirs et aimait dire « Je suis un menhir en ballade » En relation avec Paul Valéry, il aimait rencontrer Francis Ponge.

« Mon grand maître, dit-il, c’est La Fontaine, c’est lui qui m’a appris à écrire(…). Je cherche à être simple, clair, précis ».

J’aime Guillevic parce qu’il dit beaucoup avec des mots simples et pense que la poésie peut être composée par tous, ce qui m’a invité à proposer ce stage sur le fragment poétique depuis 2005 et d’avoir la satisfaction de trouver dans les écrivants des graines de poètes. Pour la dernière fois, j’anime cette année ce stage au bord de mes 88 ans.

L’Inventoire : Qu’est-ce qu’un fragment poétique ?

Fragment veut dire passage, extrait, morceau, des fragments rassemblés peuvent faire un poème.

« La poésie est le seul moyen d’aborder par les mots, quand on sait le faire, le son intérieur de tout réel » dit Guillevic. Il y a le son, et puis il y a aussi le silence.

Le Silence : pour Guillevic la poésie c’est «  Les noces de la parole et du silence ». « De toujours, dit-il, le silence a été pour moi vital  » ou encore : «  C’est le silence qui m’apporte, qui me donne le souffle du monde ».

Dans notre monde bruyant, le silence est salvateur.

Vous avez été psychanalyste. Comment êtes-vous venu à la poésie ?

Guillevic m’a conduit à la poésie après avoir lu son livre « Art poétique » et m’être renseigné sur son parcours. Je me suis ensuite lancé à écrire quelques fragments.

Pour moi la psychanalyse et la poésie vont très bien ensemble. Le célèbre psychanalyste anglais Donald WINNICOT nous dit : « S’il y a quelque chose de vrai dans ce que je dis, il se trouvera que les poètes en ont déjà parlé ».

La psychanalyse en a aidé beaucoup à fluidifier et à poétiser leur vie.

Pourquoi animez-vous des stages avec des inconnus ?

Les écrivants ne sont pas des inconnus. Je suis un écrivant comme eux et dés le début du stage s’instaure une connivence entre nous qui sommes engagés dans l’écriture.

Inventoire

François SABLAYROLLES. Ancien psychanalyste, il a publié Éros sous la mitre (Golias, 2011).

https://livre.fnac.com/a3467135/F-Sablayrolles-Eros-sous-la-mitre

odio elit. dolor. ut venenatis dictum mattis velit, ipsum Donec consectetur ut