La liste d’Emmanuelle Pavon-Dufaure

Pour Noël, formateurs, écrivains, et enseignants à Aleph-Écriture vous proposent un choix de livres à offrir. Aujourd’hui Emmanuelle Pavon-Dufaure.

Par Emmanuelle Pavon-Dufaure

À mon enfant qui n’aime pas lire (ou même à un adulte !!) « Midi pile » de Rébecca Dautremer (Ed. Sarbacane, 2019).

C’est une histoire simple, Jocominus attend Douce. Mais comme on ne vient pas les mains vides à un beau rendez-vous… L’auteure et illustratrice Rebecca Dautremer nous fait ici un magnifique présent de lecture. Chaque page, véritable sculpture de papier, fourmille de détails attachants. On peut le relire pendant des heures et jusqu’au bout de… midi ! Magique.

À un ami dont l’humanité de regard vous touche, « L’œil » de Wajdi Mouawad (Actes Sud, 2018)

« Voir c’est choir quand l’œil est la falaise, la vision la chute, l’image la butée ». Une réflexion riche, poétique, illustrée par de magnifiques photos en noir et blanc autour de la thématique du voir. Les textes de Wajdi Mouawad, homme de théâtre, offrent une singulière profondeur de champs en particulier celui qui clôture le livre « L’œil des lettres ».

À un inconnu dans le métro, à votre caissière, votre voisine, « J’entends des regards que vous croyez muets » d’Arnaud Cathrine (éd. Verticales, 2019)

Il passe son temps à voler des gens autour de lui, au parc, dans la rue, au supermarché, à retenir dans les filets de sa plume, une mimique, une mélancolie, une générosité.

Arnaud Cathrine, en vrai paparazzi de l’existence, écrit plus de soixante-cinq récits brefs, comme des instantanés. C’est parfois un brin cruel mais toujours humain. Un ravissement.

« Midi pile » de Rébecca Dautremer (Sarbacane, 2019).

« L’œil » de Wajdi Mouawad (Actes Sud, 2018)

« J’entends des regards que vous croyez muets » d’Arnaud Cathrine (Verticales, 2019)

Partager

fringilla ut amet, luctus elit. eleifend dolor. in