Le jour des corneilles de Jean-François Beauchemin

Parmi nos conseils de lecture pour l’été, découvrez celui de Laurence Soubrick !

Le Jour des corneilles est l’histoire d’un parricide et d’une quête d’amour éperdue d’un fils envers son père. Un récit complètement atypique, que je ne saurais ranger dans un genre ou un autre.

On ne connait pas la période pendant laquelle l’histoire se déroule, pas la langue – du vieux français, mélangé à de l’argot, à du patois et plus encore… On en connaît le lieu pourtant, puisque l’histoire se passe en majeure partie au plus profond d’une forêt la où vivent les deux hommes en marge de la société.

Le livre commence par la comparution du fils devant la Cour du roi pour le meurtre de son père. On y entre par le biais de son récit dans le quotidien des deux hommes.

Celui-ci nous donne à voir la violence de ce père dont le deuil de sa femme a pris toute la place jusqu’à la schizophrénie, et le dévouement néanmoins absolu de ce fils orphelin de sa mère en quête éperdue d’amour.

Bien que le langage soit à apprivoiser durant quelques pages, c’est un texte magnifique, cruel, et poétique, rêche et tendre à la fois, dont on ne ressort pas indemne.Un livre comme je n’en ai jamais rencontré auparavant !

L.S.

Le Jour des Corneilles de Jean-François Beauchemin (Editions Libretto, 2004)

Partager

Aenean nec leo et, commodo sit