Le temps des maisons / Semaine 4 : Marie-Christine de Murcia

En réponse à notre appel à écriture, « L’affût un style de vie », voici un texte et une photo de Marie-Christine de Murcia

Rapprocher une chaise  de la fenêtre. Une petite fenêtre presque carrée,  pour éviter que le regard ne se disperse.Ouvrir le rideau dont tu admires un instant le feston de dentelles.Regarder au delà du cadre, le toit de tôles du bâtiment agricole voisin.Observer la surface ondulée, évaluer la largeur des rainures, estimer l’angle de la pente. Observer les reflets du soleil couchant qui teinte le métal de subtiles nuances . Regarder mieux, adopter l’œil du peintre pour définir la couleur de la rouille. A présent, lever les yeux vers la portion de ciel . Aucun nuage, juste la traînée rose d’un avion dans le bleu pâle du crépuscule.Au coin gauche de la fenêtre, des têtes de bambous mollement agitées par la brise, leurs minces feuilles tremblotant au bout de leur tige souple. J’attends un instant espérant la venue d’un oiseau, mais il est déjà trop tard, ils ont rejoint leur nid. J’entends pourtant les trilles d’un merle au loin. La nuit tombe, fidèle au rendez-vous.

Phasellus dolor. venenatis dapibus mattis leo. Lorem mattis efficitur. nunc libero