L’Association Isis Arts & Culture fête les poètes pour la paix

 « Rimeur, bretteur, musicien,
Et voyageur aérien »
Cyrano de Bergerac, Acte V, Edmond Rostand

Francoise_Mingot-Tauran
Francoise Mingot-Tauran

Par Marie Hélène Mas

L’assosiation Isis Arts & Culture, en association avec la Maison de l’Amérique Latine, a organisé une journée exceptionnelle autour du thème de la paix. Le 8 mars dernier, de grands poètes et poétesses venus des quatre coins du monde se sont donc succédé, livrant tour à tour vers, rimes, chansons à capella ou en musique.

Morceaux choisis.

Françoise Mingot Tauran, dite Fanfan

Elle grandit en région bordelaise, bercée par les chants maternels et les mélodies de son père, musicien et interprète. Adolescente, elle suit des cours de théâtre, de danse et s’engage déjà dans divers projets artistiques.

Agrégée de Lettres et docteur en Littérature comparée, elle enseigne d’abord en France puis au Sénégal et au Maroc en prônant des méthodes d’éducation active, type Montessori. Là encore, elle s’investit dans des mouvements musicaux variés, des compagnies théâtrales, des publications engagées. De retour en France, elle crée les éditions Wallâda à vocation libertaire : paroles tsiganes et œuvres dissidentes maghrébines sont à l’honneur. Avec les années, elle s’affirme comme une poétesse incontournable et produit un premier CD en 2003. L’album Waroutcho enchaîne quinze titres extraits d’une épopée inédite de 5000 vers écrite à Dakar. Suivent d’autres CDs : Impertinences, Chansons à lire, chansons à dire en 2008, puis Zone interdite et Rivages d’aquarelle en 2012.

Aujourd’hui, elle nous interprète 4 titres : Sadako, Les bombes chocolat, Petit frère et …

Le chien de Gavroche (extrait)

« Pourquoi tu m’suis depuis 3 jours
Que j’tai sauvé de la noyade
Je sais, t’aimerais faire un tour
Mais moi, j’suis pas en promenade
Sans Rousseau, sans Voltaire.
T’es bien trop petit pour comprendre
Que j’peux pas jouer comme un chiot
Faire le fou, faire le beau.
Redresse tes oreilles qui pendent.
Tes poils et tes yeux blagueurs
Vont leur plaire aux camarades.
Vient donc sur la barricade !
On va vivre un grand bonheur,
Chez Rousseau, chez Voltaire … »

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=rVD147zb5bg[/embedyt]

 

daniel_aranjo
Daniel Aranjo

 

Daniel Aranjo: De l’immortalité…

Daniel Aranjo est un poète et dramaturge portugais. Agrégé de Lettres Classiques, il est devenu professeur des Universités où il enseigne la littérature moderne française (poésie) et la littérature comparée du Sud. Reconnu par ses paires, il est honoré par L’Académie Française en recevant 3 prix, dont le Prix de la Critique en 2003.

L’immortalité et Avant la comète, deux extraits de Sapphô, fragments d’éternité sont lus aujourd’hui par Anny Romand, en sa présence.

De l’immortalité

« Rue étrangère et sacrée de notre première étreinte,
pays natal, et célébrante mort

(ah écarte, écartèle-toi encor, ô blanche,
autour de mes hanches sombres)

(non, non, elle n’a point connu d’homme,
mais connaîtra déjà la femme) ;

puis, la nuit advenue,
t’y embrasser encor distraitement au coin de la bouche,

puis au cou,
tout en caressant distraitement ton sein fluide

par-dessus ta pâle chemise de lit
alors même que

Bételgeuse, Altaïr, la Chevelure copte de Bérénice,
tout le ciel du monde

est sur l’arc et le buste, tendu, de ta claire
ah oui, et si sombre peau. »

Extrait de Sapphô, fragments d’éternité
Daniel Aranjo / www.le-capital-des-mots.fr

Rodrigo_Ramis
Rodrigo Ramis

Rodrigo Ramis, de tous les talents

Né au Chili, Rodrigo Ramis vit à Paris depuis 1989.

Metteur en scène, comédien, poète, chanteur, danseur, percussionniste, il enseigne et partage son expérience pluridisciplinaire depuis 12 ans. Il est également le directeur artistique du Théâtre d’Ailes Ardentes, scène parisienne qui promeut l’œuvre de l’auteur mexicain Jordan Estevan, dont il a l’exclusivité francophone. Il est également à l’origine du Café Poésie de Belleville.

 

Sa prestation titrée « La lumière dans la nuit, sans toi, éclaire-moi » est résolument artistique. Rodrigo Ramis ne clame pas son texte, il le vit, le ressent, le partage et l’incarne.

Il navigue entre les rangées de spectateurs comme pour leur chuchoter ses mots à l’oreille. Et quelques chansons viennent ponctuer l’envolée de ses strophes. En fermant les yeux, on pourrait se croire sur un petit nuage.

Voyez plutôt ses vidéos sur Instagram:

https://www.instagram.com/rodramis/

 

 

Bella_Clara_Ventura
Bella Clara

Bella Clara Ventura, citoyenne du monde

Née en Colombie d’un père sud-africain et d’une mère mexicaine, Bella Clara Ventura fait sa scolarité à Paris, écrit en espagnol et vit aujourd’hui en Israël.

Poétesse, metteur en scène, scénariste et productrice de longs et moyens métrages, elle a reçu plusieurs prix dans des festivals internationaux de poésie et un de ses films a été sélectionné au Festival de Cannes dans les années 70.

Auteur de 24 livres publiés, ses recueils de poésie sont notamment traduits en plusieurs langues.

Elle est également directrice de programmes radio, professeur de yoga et représente différentes associations de poésie dans le monde, dont la Société des Poètes Français.

Aujourd’hui, elle a choisi 3 poèmes dits en français et en espagnol, sur fond de harpe.

« Je ne veux pas apprendre le lexique qui explose dans les sens ma colère intérieur des dieux.
Je veux parler avec des fleurs, avec leur pollen.
Parler de paix.
Découvrir le rire des enfants, pensant à des colombes blanches en riant.
Tournez la haine en amour la mère donne à l’enfant lorsque vous êtes leurs rêves.
Passant pour illusions des prairies.
Planter des oasis dans l’œil du frère.
Embrasser la vie sans blessures.
Contempler mes jours remplir avec satisfaction dans l’espace mes intimités.
Cadeau des confessions que le don divin
Je veux les installer pour me voir à la lumière sachant que ma maison brille quand mes mains sont ouvertes pour recevoir la douleur des autres.
Je le regarde de front.
Je le fais mon ami.
Et je trouve le confort quand les étoiles et la lune me donnent des conseils.
Je convertis.
Le flash de mon être apprend à aimer. »

Bella Clara Ventura / www.danalangconteur.com
Dernier ouvrage paru: le roman La voix de la passion, Éditions L’Harmattan, 2014

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=RXrf3Eyp9s4 [/embedyt]

 

Comment conclure quand on parle de poésie ?
Il est si difficile de fermer cette parenthèse enchantée, enivrante, dans laquelle on peut se laisser, le temps de quelques heures, aller au plaisir simple des belles paroles. Alors permettez-moi ces quelques rimes…

Amateurs, experts ou poètes débutants,
Profitez donc de ce 18ème Printemps
Pour vous bercer des mots des autres
Avant de jouer avec les vôtres.

Marie Hélène Mas

Partager

ipsum consequat. facilisis mattis neque. id dapibus dolor. id