Les Inédits invitent Luc Lang le 18 novembre 2013

luc langRencontre-débat le 18 novembre 2013 de 19h30 à 21h30
À l’Institut Finlandais – 60, rue des Écoles – 75005 PARIS

L’auteur

Luc Lang est romancier et essayiste. Il a publié une dizaine de romans, un recueil de nouvelles Cruels,13 ; un récit de voyage : 11 septembre mon amour aux Éditions Gallimard et Stock ainsi que deux essais, l’un sur l’art contemporain : Les Invisibles aux Éditions du regard en 2002 et un sur le roman : Délit de fiction (Gallimard, 2011). Il a reçu entre autre le prix Jean Freustié en 1988 pour Voyage sur la ligne d’horizon (Folio) et le Goncourt des lycéens en 1998 pour Mille six cents ventres (Folio). Il enseigne par ailleurs l’esthétique à L’École Supérieure des Beaux-Arts de Paris-Cergy.

Son univers romanesque et son écriture sont très inspirés de Conrad, Malcolm Lawry et du roman américain dont Faulkner et Dos Passos. Et plus récemment de Mac Carthy.

La médiatrice

Catherine Malard a fondé en 2000 l’antenne Aleph Pays-de-Loire et y est animatrice. Elle est aussi psychosociologue et auteur de romans et de nouvelles.

Elle crée à Angers un Café littéraire « Bouillons de lecture » en partenariat avec la Librairie Contact, où elle reçoit régulièrement des auteurs ou crée des évènements littéraires.

Pourquoi Luc Lang ?

Ce fut d’abord la rencontre avec un univers qui ose approcher le réel en fouillant le détail entre lucidité, cynisme, humour et poésie. Luc Lang sait associer à son regard chirurgical sur notre monde, une distanciation qu’il travaille avec une palette sensible et vive, sans jamais sombrer dans le pathos. Que ce soit dans ses nouvelles ou dans ses romans, Luc Lang a toujours le souci d’une langue précise et soignée. J’ai été touchée surtout par Cruels, 13 (2008) dont j’ai proposé certaines des nouvelles aux participants d’un cycle d’ateliers sur la nouvelle à Angers. Je découvre en 2012 Mother, roman centré sur une relation mère-fils visitée à la loupe, sans concession aucune, offrant en filigrane un bouleversant portrait du père en creux. Cet auteur a l’art de nous ouvrir les coulisses de son écriture et de sa création. Il connaît bien le monde de la fiction, réflexion qu’il nous fait partager dans Délits de fiction : la littérature, pourquoi ? (Gallimard, 2011).
Cette fois, il nous embarquera dans l’aventure d’un processus que fut l’entreprise de réécriture de son roman Liverpool marée haute, Gallimard 1991 qu’il fera rebondir 15 ans plus tard dans La fin des paysages, Stock, 2006.

A coup sûr, il ne manquera pas de nous surprendre en nous faisant suivre cette singulière aventure.

Informations pratiques

Le nombre de places étant limité, il est impératif de s’inscrire au secrétariat d’Aleph-Écriture, au 01 46 34 24 27 ou par mail info@aleph-ecriture.fr.

Le prix de la rencontre est de 15 €, l’abonnement pour les 7 soirées coûte 70 €. Vous trouverez sur cette page du site d’Aleph : les Inédits quelques informations complémentaires sur le programme de la saison et les auteurs invités.

Nous serons ravis de vous accueillir à partir de 19h15.

L’équipe d’Aleph-Écriture

eget elit. ut at et, elit. libero massa diam