Vos textes à propos de « Sauf les fleurs » de Nicolas Clément par Claire Le Goff

gp92
Rotella

Aujourd’hui, voici le texte de Claire Le Goff en réponse à l’appel à écriture de Sylvie Néron-Bancel à propos du livre de Nicolas Clément « Sauf les fleurs » (Buchet-Chastel, 2013).

Je voulais

Je voulais un piano noir

Je voulais jouer au piano noir

Je voulais être archéologue, alpiniste, gravir des montagnes, gratter la terre pour les vestiges, avoir de l’endurance, être médecin, accoucheur, ou urgentiste, greffer des cœurs, je voulais être fleuriste, faire des bouquets, je voulais avoir un savoir

Je voulais parcourir la scène, crier au micro, briser ma guitare, sauter dans la foule, le cuir sur la peau

Je voulais être Annie Girardot

Ou Bernadette Lafont

Ou bien Romy Schneider

Je voulais des manteaux

Et des gants

Sur le droit piano noir

Je voulais des chapeaux

Je voulais te revoir

Je voulais être danseuse

Je voulais des tutus, des chaussons, des chignons

Parler dans les débats autour des grandes tables, être un peu philosophe, ou historienne, ou linguiste, biochimiste, politologue, juriste, je voulais bâtir les immeubles, ou conduire les avions, je voulais avoir un savoir

Je voulais une grande maison rose au bord de la mer, avec des volets gris, et des amis, des vrais

Et des bibliothèques

Je voulais avoir lu tous les livres des bibliothèques

Je voulais te parler

Je voulais cesser de vouloir

Me contenter de qui je suis

De ce que j’ai

Mais j’ai un pré carré, une robe blanche, des taches noires pour mes absences, rousses pour mes silences, et j’ai un gros œil rond, et je regarde passer les trains, les caravanes, les chiens aboient un peu plus loin, et je broute beaucoup, et je meugle parfois, et je rumine aussi

Et l’herbe est assez verte.

Claire LE GOFF

Partager

ut ultricies dolor. justo ut mattis risus Aenean ante. ut